Libye : la CPI refuse toujours que Seif al-Islam Kadhafi soit jugé en Libye

La Cour pénale internationale a rejeté ce mercredi en appel une demande de la Libye qui souhaite juger elle-même Seif al-Islam, l’un des fils du défunt dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Le contentieux entre les autorités libyennes et la Cour pénale internationale sur l’épineux dossier Seif al-Islam est toujours en cours. La CPI a en effet ce mercredi en appel une demande de la Libye, qui souhaite juger elle-même Seif al-Islam, l’un des fils du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi. Il est accusé de crimes contre l’humanité dans la sanglante répression de la rébellion de 2011.

Agé désormais de 41 ans, Seif al-Islam Kadhafi est détenu par d’anciens rebelles à Zenten, à 180 kilomètres au sud-est de Tripoli. La CPI et la Libye se disputent le droit de le juger, et Tripoli a jusqu’à présent a refusé de le remettre à la juridiction internationale. Cette dernière estime que si Seif al-Islam est jugé en Libye, son procès ne sera pas équitable. Raison pour laquelle elle réclame son transfert.

De son côté, le fils du défunt Guide libyen a assuré à plusieurs reprises qu’il était menacé de mort en étant emprisonné dans son pays, affirmant également qu’il ne bénéficiera pas d’un procès juste. Seif al-Islam risque la peine de mort s’il est jugé en Libye.