Libye : des militaires rejoignent la révolte

Plusieurs villes, dont Benghazi et Syrte, sont tombées aux mains des manifestants en raison des défections dans l’armée, a affirmé ce lundi la Fédération internationale des ligues de droits de l’homme (FIDH) qui avance un bilan de 300 à 400 morts depuis le début de la mobilisation contre le pouvoir, rapporte Le Figaro. « Beaucoup de villes sont tombées, notamment sur l’Est de la côte. Des militaires se sont ralliés au soulèvement contre Mouammar Kadhafi », a déclaré la présidente de la FIDH, Souhayr Belhassen.