Libye : des anciens rebelles réclament leur part dans le gouvernement

Le ton monte en Libye. Des anciens combattants rebelles libyens réclament leur part dans le prochain gouvernement intérimaire, dont la nouvelle formation devrait être annoncée dimanche. Abdelhakim Belhaj, chef du Conseil militaire de Tripoli et qui a à sa disposition une petite armée de fidèles, a réclamé jeudi soir « certains portefeuilles ministériels bien précis » dans le prochain gouvernement. Dernièrement, un chef d’état-major a été nommé, sur fond de tensions, par des officiers de l’ancienne armée.