Libye : Al-Megrahi réaffirme son innocence dans l’affaire Lockerbie

Abdelbaset Ali Mohamed Al-Megrahi se défend de sa condamnation en Ecosse en 2001 pour sa participation à l’attentat de Lockerbie (1988). Libéré le 20 août, officiellement pour raisons de santé, il a publié vendredi sur Internet des documents pour défendre son innocence, peut-on lire dans le Wall Street Journal ce lundi. Ceux-ci avaient servi à préparer un second appel de son jugement en août, finalement abandonné. La libération d’Al-Megrahi a été très critiquée par l’opinion et la communauté internationales. Certaines critiques ont en particulier porté sur le caractère possiblement intéressé de la libération du terroriste par la Grande-Bretagne.