Libye : affrontements à Benghazi, 16 morts

Seize personnes ont péri dans des affrontements entre les forces pro-gouvernementales et milices islamistes, dans les villes de Benghazi et Derna, dans l’est de la Libye.

La violence fait toujours rage dans l’est de la Libye. Au moins 16 personnes ont été tuées, lundi, dans des affrontements entre forces pro-gouvernementales et milices islamistes, dans les villes de Benghazi et Derna, dans l’est de la Libye, selon des sources des services de sécurité et de santé.

Ces forces gouvernementales sont loyales au général à la retraite Khalifa Haftar et à Abdallah al-Theni, le Premier ministre reconnu par la communauté internationale. Elles tentent de reconquérir les villes échappant au contrôle de l’Etat, notamment les deux plus grandes du pays, Tripoli et Benghazi, tombées, cet été, aux mains de milices islamistes. Selon les sources médicales, ce bilan concerne uniquement les forces armées et celles du général Haftar, les milices islamistes ne dévoilant jamais leurs pertes.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est en proie au chaos. Plusieurs groupes armés s’affrontent régulièrement pour le contrôle des points stratégiques du pays.