Libreville déjà à la fête à quelques heures de la Saint Sylvestre

La capitale gabonaise Libreville bouge à quelques heures de la nuit de
la Saint Sylvestre. Ambiance festive et embouteillages dans les rues
et magasins caractérisent l’attente de la nouvelle année. Reportage.

De notre correspondant à Libreville

Les Librevillois sont sortis massivement en cette veille de la nuit de
la Saint Sylvestre. Il s’agit pour la plupart de faire les derniers
achats avant les retrouvailles en début de soirée en familles ou
naturellement dans les endroits chauds de Libreville. C’est le moment
pour ceux qui ont touché leurs salaires lundi de faire le plein des
denrées alimentaires ou d’acheter un cadeau pour les proches.
Conséquence : la circulation routière est fortement perturbée et les
magasins grouillent de monde.

L’ambiance est bonne. Beaucoup de fonctionnaires ont touché leurs
rappels de solde lundi et ont les poches pleines d’argent. Dans les
quartiers chauds comme Cocotiers ou Nkembo, les populations commencent à investir la rue, scandant des pas de danse. DJ Moulema, Fally Ipupa, Pierre Claver Akendengué, entre autres sont sur les tablettes de tous les DJ et certains magasins ont d’ailleurs installé des plateaux
musicaux à l’entrée de leurs établissements en cette veille de la
nuit de la Saint Sylvestre pour servir de beaux sons à la clientèle. A
Libreville, fête rime avec musique, danse et dépense.

A Mont-Bouet, au plus grand centre commercial de Libreville, on parle
déjà de la pénurie de certains produits de base. Ce qui agace certains
chefs de familles. « C’est hier que j’ai pris de l’argent à la banque.
Je suis là depuis le matin avec mon épouse. Mais nous n’arrivons pas à
trouver la viande de brousse que nous aimons bien mangé en fin
d’année. Nous avons pu acheter les habits pour les enfants, mais les
prix ont grimpé », a souligné Alain Mba.

Dans l’attente de la nouvelle année dont les premiers instants seront
vécus avec enthousiasme par la plupart des Gabonais, le climat est
serein à Libreville, où naturellement les fêtards attendent le
discours du président de la république Ali Bongo Ondimba à 20 heures,
avant de se livrer totalement aux réjouissances.