Liberté de la presse en Tunisie : trois journaux suspendent leur parution

Al-Mawkif (L’Opinion), Ettariq Al-Jadid (La nouvelle voie), Mouatinoun (Citoyens), trois journaux tunisiens, ne seront pas dans les kiosques cette semaine, écrit Le Monde. En cause, une grève de parution décidée par leurs patrons. Ceux-ci entendent ainsi protester contre la décision du ministère tunisien de l’Intérieur de confier la distribution de leur journaux uniquement à la Société tunisienne de distribution (Sotupresse), alors que jusque-là, une partie de leur diffusion était assurée par les structures des partis éditeurs: Ettajdid (Renouveau), le Parti démocratique progressiste et le Forum démocratique pour le Travail et les Libertés. Pour les patrons grévistes, il s’agit là, pour le pouvoir, d’une tentative visant à étouffer toutes les voix discordantes, sans avoir à passer par les saisies légales. D’où la grève d’ « avertissement ».