Liberia : un adolescent de 15 ans meurt d’Ebola

Alors que le Liberia s’était débarrassé du virus Ebola, il y a quelques mois, un adolescent de 15 ans est mort de la fièvre hémorragique.

Face à Ebola, le Liberia n’est pas au bout de ses peines. Un adolescent de 15 ans est mort de la fièvre hémorragique, a annoncé, ce mardi 24 novembre 2015, un responsable médical. Le jeune homme, du nom de Nathan Gbotoe, est décédé, lundi soir, dans un hôpital de Paynesville, un faubourg dans l’est de la capitale Monrovia. Son père et son frère ont également contracté la maladie.

Il s’agit du premier décès dû au virus depuis des mois alors que le Liberia avait été déclaré exempt de contagion, le 3 septembre dernier. Il faut dire que le pays a enregistré plus de 10 600 cas de contamination à Ebola, dont 4 808 mortels, depuis l’annonce du premier cas de fièvre hémorragique en Guinée voisine, en mars 2014, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Bien que la Sierra Leone ait été déclarée exempte de contagion, le 7 novembre dernier, et que la Guinée ait enclenché, il y a une semaine, le compte à rebours de 42 jours sans nouveau cas, à la fin duquel le pays pourra être à son tour déclaré exempt, il est toutefois trop tôt pour assurer que l’Afrique de l’Ouest en est fini du virus Ebola. Ces nouveaux cas au Liberia prouvent bien que la fièvre hémorragique résiste.

A ce jour, selon l’OMS, le virus a fait près de 11 300 morts dans ces trois pays. Ebola a été découvert, il y a quarante ans, en Afrique Centrale. A ce jour, il n’y a toujours pas de vaccin pour soigner le virus.