Libération craint pour la santé du Président Bouteflika

Alors que le Président algérien bouclera samedi ses trois semaines d’hospitalisation au Val-de-Grâce, à Paris, Libération confirme ses inquiétudes et cite les « hautes sphères françaises » selon lesquelles « les choses se stabilisent dans le grave ». Pour preuve de ses affirmations, le quotidien français ajoute que des hauts gradés ont fait le voyage de Rabat pour rencontrer l’ancien conseiller du Président Bouteflika, récemment nommé ambassadeur de l’Algérie au Maroc, le général Lharbi Belkheir.