Libération au Burkina-Faso de quatre otages français, américain et coréen, deux militaires tués dans l’opération

Les deux Français enlevé au Bénin, une otage Américaine et une otage Sud-coréenne ont été libérés par les militaires de l’opération Barkhane des forces spéciales françaises dans la nuit d’hier au Burkina-Faso. Deux militaires français sont morts pendant l’opération.

Le président Emmanuel Macron s’est incliné « avec émotion et gravité devant le sacrifice de nos deux militaires qui ont donné leur vie pour sauver celles de nos concitoyens ». Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales, membres du commando Hubert de la Marine nationale sont décédé pendant l’opération.

« Je pense à leurs familles, à leurs frères d’armes. Toute la Nation s’incline devant leur courage » a déclaré la ministre française des Armées Florence Parly.

Si les deux otages français, Patrick Picque and Laurent Lassimouillas, partis dans le parc Pendjari National Park au Bénin, ont ont été libéré, il ne faut pas oublier, outre les deux militaires, que leur guide béninois a été retrouvé assassiné.