Lewis Hamilton, le nouveau prodige de la F1

Lewis Hamilton, 22 ans, a remporté la première course de sa jeune carrière de pilote de F1, ce dimanche, lors du Grand Prix du Canada. En six courses, le premier pilote noir de la F1 jouit déjà d’un parcours exceptionnel.

Six courses et une première victoire pour la dernière recrue de l’écurie McLaren-Mercedes. Avec ce palmarès, Lewis Hamilton, 22 ans (le 1er juillet prochain), fait figure de prodige. Depuis son baptême de feu, le 18 mars dernier, au Grand Prix d’Australie, à Melbourne, le Britannique né de parents originaires de Grenade (Antilles), n’a cessé de flirter avec les podiums. Il a fini par accéder à la première place, au Canada, à Montréal lors de la 6e épreuve du championnat du monde de F1. L’une des plus périlleuses, depuis le début de la saison, et qui a valu au Polonais Robert Kubica d’être hospitalisé après une violente sortie de route.

Le nouveau chouchou des circuits

« D’habitude, je pousse jusqu’au bout, mais là, ce circuit est si piégeux que j’ai levé le pied vers la fin », a commenté Lewis Hamilton à la fin de la course avant laquelle il se réjouissait, en dépit de la pression, des capacités techniques de son véhicule. « C’est une journée fantastique !, s’extasiait-il. La saison était déjà fantastique avec ces cinq podiums, et aujourd’hui, l’équipe m’a donné la meilleure voiture ». Atout dont il a su parfaitement profiter. Parti en pole position, la première de sa jeune carrière, Hamilton a damé le pion à l’Allemand Nick Heidfeld (BMW Sauber) et à l’Autrichien Alexander Wurz (Williams-Toyota).

Cette victoire, dédiée à son père, son premier fan, est l’heureuse conclusion d’une série déjà exceptionnelle. En Australie, Lewis Hamilton avait terminé troisième, puis second en Malaisie, derrière son coéquipier, Fernando Alonso. Une place qu’il retrouvera pour sa troisième course à Bahreïn où il devient le premier pilote à monter sur le podium pour ses trois premières courses consécutives. En Espagne et à Monaco, respectivement son quatrième et cinquième Grand Prix, il rafle encore la seconde place. La place de numéro 1, tant convoitée, a fini par lui revenir. Désormais en tête du championnat du monde de F1, Lewis Hamilton devra confirmer sa suprématie lors du Grand Prix d’Indianapolis qui se tiendra le week-end prochain aux Etats-Unis.