Les trois otages européens sont de retour chez eux

Les trois otages européens, deux Espagnols et une Italienne, enlevés en octobre 2011 et relâchés mercredi dans le nord du Mali, sont repartis pour leur pays jeudi depuis Ouagadougou, selon Liberté Algérie. Un accord sur la libération d’au moins un islamiste détenu en Mauritanie aurait été convenu. Le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), groupe armé allié d’Aqmi qui retenait les trois otages, évoquait le versement d’une rançon de 15 millions d’euros. Les versions de la médiation burkinabé, du Niger et du Mujao ne correspondent pas.