Les Springboks en mutation

Le sélectionneur sud-africain Rudolf Straeuli a décidé d’apporter un grand changement à son équipe. Après leur victoire samedi dernier face aux Pumas argentins, les Springboks ont fait l’objet de vives critiques de leur sélectionneur qui veut amener du sang neuf.

L’infirmerie ne désemplit pas. L’arrière Brent Russell, le demi de mêlée Craig Davidson, le talonneur James Dalton et le pilier droit Willie Meyer, blessés, seront absents samedi prochain contre les Samoa au stade Loftus Versfeld de Pretoria. Le sélectionneur des Springboks a décidé de saisir cette opportunité pour apporter de grands changements à son équipe. Rudolf Straeuli ne décolère pas contre son équipe malgré sa victoire, le week-end dernier, contre les Pumas argentins (49-29). Le début du match des Springboks a été catastrophique. L’ailier Breyton Paulse a fait les frais de cette colère. Il ne sera pas aligné, remplacé par Dean Hall qui fait ses grands débuts chez les Springboks. Le sélectionneur a aussi décidé d’économiser le pilier gauche Ollie le Roux et le deuxième ligne Jannes Labuschagne.

Huit changements

La liste des 22 joueurs recèle de nombreuses surprises. Le troisième ligne centre Bobby Skinstad a été sanctionné après s’être battu dans une boîte de nuit de la banlieue de Johannesburg tôt dimanche matin. S’il figure sur la feuille de match, le joueur risque de ne pas fouler la belle pelouse de Loftus Versfeld.  » Nous ne pouvons ni excuser ni ignorer le fait qu’un de nos joueurs a été impliqué dans une altercation. L’incident a été réglé en interne et le joueur a écopé des sanctions disciplinaires « , a annoncé le manageur des Springboks Gideon Sam.

La sélection mise sur un dosage savant entre la nouveauté et l’expérience. L’ouvreur Butch James, de retour après un an d’absence, le demi de mêlée Neil de Kock, le pilier Lawrence Sephaka, les talonneurs Danie Coetzee et Delarey du Preez, le deuxième ligne Victor Matfield et Shaun Sowerby formeront l’ossature de la nouvelle équipe. Les spectateurs auront les yeux rivés sur les trois nouvelles coqueluches sud-africaines : Coetzee, du Preez et Sowerby.