Les Sapeurs de Brazzaville

Auteurs Enric Bach/Adrià Monés Production Fasten Seat Belt/Televisió de Catalunya/Télé Congo Année 2011

Embarquement pour le Congo. Il y a une décennie à peine, Brazzaville était considérée comme la ville où il faisait le moins bon vivre au monde. Aujourd’hui, la capitale congolaise a oublié la guerre civile qui l’a ravagée en 1997 et reprend son existence insouciante sous le soleil africain. De son studio rudimentaire à Radio Liberté, Carlos da Silva plus connu sous le nom de Carlos La Menace réveille chaque matin ses concitoyens. Le jeune animateur, qui n’est jamais à court d’idées et n’hésite pas à partager sa connaissance de l’histoire du pays, sert de fil conducteur au documentaire diffusé ce soir. Tout au long d’un week-end, il invite les téléspectateurs à la découverte de Brazza et de quelques-uns de ses habitants. Plus ou moins connus localement, ceux-ci s’illustrent par leur envie de s’en sortir et de maîtriser leur propre destin. La palme de l’originalité revient, sans doute aucun au roi de la SAPE, Yves François Ngatsongo alias « Yves Saint Laurent ». Grand admirateur du couturier français, le président fondateur de la principale association de sapeurs – la République de la sape France libre -, a choisi l’ l’élégance comme style de vie, en dépit de la pauvreté environnante. Toujours « bien coiffés, bien rasés et bien parfumés » Yves Ngatsongo et ses amis font de l’habillement tout un art. Et les soirées qu’ils organisent régulièrement, celles des « ambianceurs » sont devenues incontournables dans la capitale. Les préoccupations de Jean-Brice Malanda, alias Yaya Palmas sont bien éloignées de celles des sapeurs. Ancien commerçant et champion de catch de Brazzaville, il s’apprête à défendre son titre. Le vaudou pourra-t-il l’aider face à des lutteurs plus portés sur la technique que sur la force des esprits ? Martin Bakala – Chériff Bakala 1er – rêve quant à lui d’être reconnu en tant que chanteur. Ce jeune rappeur possède un style bien à lui. Il mélange hip hop et musique traditionnelle en utilisant des instruments faits avec le peu de moyens dont il dispose. Après des mois passés à économiser, Chériff va enfin pouvoir enregistrer son premier album. Carlos la Menace a d’ores et déjà parié sur son succès…

Mardi 29 novembre à 20h35 sur France Ô