« Les Responsabilités sociétales des entreprises en Afrique francophone »

Les Jardins de la Cité proposent aux citoyens francophones un remarquable Livre blanc « Les Responsabilités sociétales des entreprises (RSE) en Afrique francophone » coécrit par Alexandre Wong et Urbain Kiswend-Sida Yaméogo – préface de Jacques Toubon – aux Editions Charles Léopold Mayer.

Fruit d’un projet piloté par L’Institut Éthique et Diversité – pôle « Recherche et Prospective » des Jardins de la Cité –, ce livre, téléchargeable en cliquant ici, marque une étape importante dans la reconnaissance et la prise en compte de l’apport d’acteurs économiques et de chercheurs francophones à la réflexion sur la RSE.

Fondé notamment sur l’expertise des acteurs des diasporas économiques africaines en France rassemblées à travers quatre séminaires et un symposium organisés en 2010/2011 dans le cadre du programme « Dialogue des éthiques » soutenu par la mission du Cinquantenaire des Indépendances Africaines, cet ouvrage offre pour la première fois…

§ Un état des lieux en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en Afrique.

§ Un cadre de réflexion pour favoriser la diversité des approches RSE dans le monde.

§ La mise au jour d’une RSE africaine qui ne dit pas son nom, à travers la déclinaison des pratiques responsables dans le management et la gestion africaine de l’entreprise.

… et synthétise son apport à travers sept propositions concrètes :

1. Donner aux diasporas africaines le rôle de « transmetteurs » des pratiques responsables occidentales en Afrique et des pratiques responsables africaines en Occident.
2. Élaborer avec les managers africains et occidentaux, travaillant en Afrique, des procédures permettant d’adapter les exigences occidentales de RSE aux contextes culturels africains.
3. Définir, avec les consultants, les formateurs et les qualiticiens mettant en œuvre des démarches de RSE en Afrique, une approche interculturelle de la norme ISO 26000.
4. Promouvoir au niveau international, avec les entrepreneurs africains engagés dans une démarche de RSE, les modes d’organisation, de management et de gestion africains de l’entreprise.
5. Fonder l’approche interculturelle de la RSE sur l’expertise de chercheurs africains et occidentaux spécialisés dans le domaine de la RSE et de l’interculturalité en Afrique.
6. Sensibiliser les directions des entreprises internationales implantées en Afrique aux enjeux d’une hybridation nécessaire des pratiques responsables africaines et occidentales.
7. Informer les sociétés civiles africaines des avancées en matière de RSE en Afrique, en mobilisant les médias africains et occidentaux autour des démarches interculturelles et responsables dans le monde de l’entreprise.

Ces propositions fourniront, par ailleurs, le cadre de travail du Club de la gouvernance éthique que les Jardins de la cité vont créer dans les mois à venir.

Les auteurs :

Alexandre WONG est chercheur associé en philosophie (UPR 76 CNRS, groupe THETA), consultant (Les Jardins de la Cité), docteur en sciences sociales.

Urbain Kiswend-Sida YAMEOGO est étudiant-chercheur en cotutelle de thèse UQAM – Université Paris-Est.

Les Jardins de la Cité et la RSE

S’inspirant de la norme internationale ISO 26000, lancée en 2010, dont l’objectif est de guider les organisations dans la compréhension, l’appropriation et la mise en œuvre de leur responsabilité sociétale, Les Jardins de la Cité ont développé une démarche d’accompagnement globale. Celle-ci répond aux attentes et aux objectifs stratégiques et opérationnels de tous les décideurs impliqués dans l’engagement, la conception, le déploiement, l’animation interne et la communication externe de la responsabilité sociétale de leur entreprise :

 Pour les directions générales, Les Jardins de la Cité proposent des dispositifs permettant d’élaborer ou de consolider des politiques qui assurent que la réalité comme la perception des performances de leur organisation en matière de responsabilité sociétale améliorent sa réputation, différencient et valorisent ses avantages concurrentiels et complètent la vision des propriétaires, des investisseurs, comme celle de ses clients.

 Pour les Directions Éthique et/ou RSE, les événements et les programmes de communication interne et externe mis en œuvre visent à renforcer l’implication des collaborateurs ou des membres dans l’intégration et l’amélioration des dispositifs et comportements éthiques promus par l’organisation ; selon leurs objectifs propres, ces dispositifs visent également à renforcer les relations
avec les organisations partenaires, les pouvoirs publics, les médias, les fournisseurs et les communautés au sein de laquelle l’organisation intervient.

 Pour les directions des ressources humaines, les dispositifs de diagnostics, de formation et de communication internes élaborés avec Les Jardins de la Cité permettent d’accroître de façon mesurable la capacité de l’organisation à attirer et à retenir ses collaborateurs, à maintenir leur motivation et développer leur engagement, ainsi que leur productivité.

 Pour les directions de la communication, les plans et les outils conçus et médiatisés se donnent pour objectif stratégique le renouvellement et la consolidation de l’image de l’organisation vis-à-vis de ses différents publics externes, tout en assurant que les faits sur lesquels sont fondés les promesses et les arguments du discours respectent strictement les impératifs de transparence et de loyauté vis-à-vis des parties prenantes inscrits au cœur de la démarche ISO 26000.

A travers cette démarche et ces dispositifs structurant d’une politique RSE globale et cohérente, l’entreprise se donne les moyens de satisfaire EFFICACEMENT les attentes financières ou économiques de ses parties prenantes, comme de répondre JUSTEMENT à leur demande de responsabilité sociale et environnementale.