Les petites sirènes égyptiennes

Les jumelles de 18 ans, Héba et Sara Abdel-Gawwad, sont les futures reines de la natation synchronisée à l’égyptienne. Leur passage aux derniers Jeux Olympiques de Sydney leur ont donné envie de gagner.

Aux derniers Jeux Olympiques de Sydney, les duos de jumelles ont brillé en natation synchronisée. Les Slovaques Livia et Lucia Allarova, les Brésiliennes Carolina et Isabela Moraes, et les Egyptiennes Héba et Sara Abdel-Gawwad se sont faites remarquer. Car depuis l’introduction de la natation synchronisée comme discipline olympique aux Jeux de Los Angeles de 1984, c’est la première fois qu’autant de jumelles et de soeurs participent à la compétition.

Un atout qui n’est pas négligeable, expliquait à l’AFP Lamia Ahmed, l’entraîneur égyptien de Heba et Sara :  » Dans le duo, être jumelles représente un avantage de 50% parce qu’elles ont exactement les mêmes mensurations, les mêmes courbures de bras et surtout les mêmes expressions du visage.  » En effet, côté mensurations un petit centimètre séparent les deux sportives : Héba mesure 1, 54 m pour 47 kg et Sara 1, 55 m pour 47 kg. Les jumelles avouent aussi être sur la même longueur d’onde et se comprendre parfaitement, ce qui rend le travail plus facile.

Les Esther Williams égyptiennes

Agées de 18 ans, elles ont le temps de viser le haut du podium. Leur premier succès les sacre championnes d’Egypte en 1995 , et, en 1996, elles remportent le championnat méditerranéen juniors. Aux derniers Jeux de Sydney, elles se sont classées 18è aux qualifications et 20è à l’épreuve synchronisée à deux. Les deux Esther Williams égyptiennes continuent à s’entraîner au club Guézira plus de cinq heures par jour et se mettent à rêver aux futurs Jeux d’Athènes en 2004 et à ceux de 2008, qui pourraient leur offrir médailles et consécration.