Les olives noires sont à déguster à toute heure

L’Orient, au temps de Jésus Christ. Un enfant Gamaliel, un garçon de dix ans, vit à Jérusalem les tribulations de l’Histoire avant de s’enfuir dans le désert avec des Gaulois déserteurs de l’armée romaine et en compagnie d’une belle rebelle. Une légende est née.

Dupuis nous a habitués aux surprises mais avec  » Les Olives noires « , nous sommes bluffés. Le duo décalé de  » La Fille du professeur « , Emmanuel Guibert et Joann Sfar, nous a scotchés. Vérifié et re-vérifié, sur la tête de ma mère, c’est bien eux qui ont écrit et dessiné  » Les Olives noires « . On est loin, très loin de l’humour schizophrénique et désopilant, à la limite de la folie (salvatrice) du précédent album. Rien à voir. Il faut avoir les deux albums entre les mains pour apprécier le changement. La vérité si je mens : il faut exploser ses préjugés. Revoir ses connaissances en bd. Jamais on a été aussi surpris. C’est de la dynamite, mon frère ! Et de la bonne ! Heureux de pouvoir s’étonner encore !

Sous les oliviers de Judée pousse la révolte

Gamaliel est un petit gars sympa qui ne demande rien à personne. Ou alors des cadeaux à son père. Qui ne supporte pas les marchands du Temple. Une rixe éclate. Les légions romaines s’en mêlent. Deux mercenaires gaulois rêvent de désertion. Une belle rebelle prend la clé des champs, ou plutôt la porte du désert avec tout ce beau monde. Avec des traits simples et fins, genre école belge des années 70, et des couleurs justes, l’Orient capté jusqu’aux moindres nuances, le duo semble être reparti pour une longue série. Tous les ingrédients sont réunis : scénario en béton, recherche iconographique et historique élaborées et cette touche de lenteur et de fausse naïveté qui donnent son humour à l’ouvrage.

Le premier tome s’intitule  » Pourquoi cette nuit est-elle différente des autres nuits ?  » A la fin de l’album, vous saurez la raison de ce pourquoi. Mais avant, direction la librairie la plus proche ou achetez en ligne.

Lire aussi :

Les olives noires en plat de résistance

Olives et humour noirs