Les Nigérians sont à quelques foulées des quarts de finale

L’équipe de football nigériane a battu l’Australie samedi dernier à Sydney lors d’un match houleux. Une victoire qui rapproche un peu plus le Nigeria d’une qualification en quart de finale.

L’équipe nigériane de football, la  » Dream Team II « , a battu samedi dernier les hôtes des Jeux Olympiques, par 3 buts à 2. Cette victoire, qui intervient après un match nul contre le Honduras (3-3) mercredi, augmente les chances du Nigeria d’être qualifié pour les quarts de finale. Il lui faudra encore battre l’Italie demain, mais les joueurs semblent confiants.

Pour preuve, le buteur Victor Algali qui a déclaré au journal nigérian Punch :  » Il nous faut battre l’Italie pour arriver en tête du groupe A. Et je vous assure que cela n’est pas impossible et que nous allons le faire « . Gageons que la rencontre avec l’équipe italienne sera moins mouvementée que celle de samedi.

Pugilat footbalistique

Car le match Nigeria-Australie a connu quelques rebondissements : à peu près 10 minutes avant que le Nigérian Algali ne donne le but de la victoire à son équipe, le match s’est transformé en véritable pugilat. Une bagarre a impliqué tous les joueurs qui se trouvaient dans la surface de réparation du gardien de but australien Danny Milosevic. Joueurs qui se sont ensuite poursuivis à travers le terrain, jusqu’à ce que l’arbitre brésilien Carlos Simon expulse les deux capitaines.

Le carton rouge écopé par le capitaine nigérian, Célestine Babayaro, l’empêchera de disputer le match décisif contre l’Italie, demain à Adélaïde, et est perçu comme une injustice par les supporters nigérians. Certains avancent même une décision  » politique  » de l’arbitre. Selon l’un d’eux,  » les Brésiliens n’auraient pas pardonné au Nigeria d’avoir anéanti leur espoir de participer aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 « , rapporte l’agence Pana.