Les Nigérianes repartent à la conquête de l’Afrique

La troisième Coupe d’Afrique des Nations de football féminin sera organisée une nouvelle fois par le Nigeria. Les Nigérianes, tenantes du titre et invaincues en Afrique, partent grandissimes favorites.

C’est le Nigeria qui de nouveau accueillera la Coupe d’Afrique des Nations féminines. Face au manque de candidats sérieux, la Confédération africaine de football s’est reportée sur le pays déjà hôte, en 1998, de la première édition de la compétition. Troisième du nom, cette CAN 2002 devrait se tenir aux alentours des mois de novembre ou décembre, sans qu’aucune date précise n’ait été encore retenue.

Le tournoi précédent s’était déroulé en Afrique du Sud en novembre 2000 et avait vu la victoire du Nigeria face au pays organisateur. Des Nigérianes, détentrices du titre de 1998, qui restent invaincues dans les compétitions africaines et les qualifications pour les mondiaux. Une équipe qui véritablement domine le football africain féminin et qui a de grandes chances de l’emporter à nouveau.

Les Nigérianes ultra favorites

Représentant, avec le Ghana, l’Afrique lors de la dernière Coupe du monde aux Etats-Unis, les Nigérianes avaient été battues par le Brésil en quart de final lors d’un match à suspens. Menées 3 à 0 à la mi-temps, les Nigérianes parvinrent à égaliser, mais furent foudroyées par un but en or des Brésiliennes. Ayant franchi pour la première fois le barrage du premier tour, elles comptent bien aller encore plus loin lors des Championnats du monde de 2003 en Chine, si toutefois elles arrivent à resserrer leur défense.

Les matches de qualifications pour la CAF 2002, tirés au sort lundi, auront lieu d’août à octobre. Ils mettront aux prises 21 équipes, une participation jamais atteinte jusqu’alors. Lors du premier tour, 14 équipes s’affronteront afin de gagner le droit, dans un deuxième tour, de lutter pour une qualification à la CAF face à 7 équipes mieux cotées et dispensées du tour préliminaire. Au total huit équipes resteront en lice, les sept équipes victorieuses et le Nigeria, au double titre de tenant et d’hôte.

Une compétition qui, on l’espère, se finira plus calmement que la précédente, où la finale avait du être interrompue 18 minutes avant le coup de sifflet final, pour cause d’émeutes des supporters d’Afrique du Sud qui contestaient un but nigérian…