Les mulâtres afroéquatoriens d’Esmeraldas

Les trois hommes représentés sur cette peinture sont identifiés sur la peinture elle-même comme étant Don Francisco (de) Arobe et (selon une source) ses deux fils. Ils portent de nombreux bijoux en or, dont une grande partie est typique des Indiens de la région. Leurs vêtements sont évidemment européens, et ils portent des lances.

Chaque homme porte le titre honorifique de Don, un signe de respect dans le monde Latino-hispanique. Le titre du tableau identifie de plus les hommes comme étant des « mulâtres », même s’il se pourrait qu’ils aient été en fait des zambos, soit des hommes afro-Indiens. Pour plus d’information sur l’origine de cette peinture et l’histoire de ces hommes, le Minority Rights Group indique ce qui suit dans ses travaux No Longer Invisible: Afro-Latin Americans Today:

« La Négritude régionale comme une force d’auto-libération en Équateur commence à Esmeraldas, et son origine se produit lors d’une violente tempête tropicale et un mouvement de rébellion africaine. L’histoire documentée de l’Équateur établit les débuts de la culture afro-hispanique dans ce qui est aujourd’hui Esmeraldas, en Équateur, où un navire négrier espagnol échoua en 1553. Là, un groupe de vingt-trois Africains de la côte de Guinée, dirigés par un guerrier noir du nom d’Anton, attaquèrent les esclavagistes et se libérèrent. Quelques temps après, ce groupe, en compagnie d’autres noirs entrant dans la région, dirigés par un ladino (un noir hispanisé) du nom d’Alonso de Illescas, commencèrent à dominer la région de Manabí au nord de ce qui est désormais Barbacoas, en Colombie. À cette époque (fin du 16ème siècle) le métissage avec les peuples autochtones, vers lesquels s’enfuyaient les noirs ont fui pour établir leur palenques (villages de noirs auto-libérés – certains fortifiés, d’autres non), était telle que leurs caractéristiques étaient décrites comme étant Zambo (mélange noir-indigènes),dont les synonymes étaient negro (noir) et mulâtre (métisse ou hybride noir-blanc) …

… En 1599 les noirs étaient dirigeaient clairement ce qu’on a appelé « La República de Zambos » ou « République des Zambos » … En cette année, un groupe de chefs Zambo, dont on disait qu’ils représentaient 100 000 personnes ou plus de Zambos d’Esmeraldas, firent un périple à Quito pour déclarer leur loyauté à l’Espagne … Il s’agirait là d’après certaines informations de la peinture signée et datée la plus lointaine d’Amérique du Sud. «