Les mots de là-bas

Inspiré du roman d’Anne Sibran, Bleu-figuier publié en 1999 chez Grasset, « Là-bas » dessiné par Tronchet est une magnifique ode à l’Algérie et aux Algériens en même temps qu’une histoire d’amour entre un père et sa fille. Une bande dessinée poignante à lire d’urgence.

Alain, pied-noir qui n’a toujours connu que l’Algérie, est employé dans une compagnie d’assurances. Mais c’est l’indépendance et il doit quitter Alger. Il rentre en France avec sa mère, sa femme qui accouche de leur fille Jeanne. À Paris, commence alors une autre vie. Une vie de grisaille, loin du soleil, des plages de Bab-el-Oued, du marché de la Lyre. Loin de là-bas.

A ses blessures d’Algérie toujours ouvertes se rajoute l’incompréhension face à un monde qu’il ne connaît pas, qu’il ne supporte pas, avec pour seul soutien ses souvenirs de là-bas. Mais il lui faut bâtir une autre vie, avec une fille qui va mettre ses pas dans les siens pour trouver les mots qu’il lui fallait entendre et lui rendre la vie. « Là-bas, c’est tellement beau. c’est impossible à dire. Faut y avoir été ». Mais moi, je n’étais pas encore née. Si bien qu’à force je me suis inventée un Alger, pour te suivre pas à pas, quand tu racontais ton histoire… J’ai mis mes images sur tes mots. »

Alger omniprésente

Ainsi de pages en pages, Là-bas nous fait découvrir, à Paris, une Algérie omniprésente. Tronchet par la force de ses dessins et la lumière de ses couleurs nous montre de nouvelles palettes de son talent. Lui que l’on connaissait surtout pour son humour corrosif réussit à nous toucher par la justesse de son trait magnifiquement appuyé sur les très beaux textes d’Anne Sibran.

Une œuvre superbe et forte à lire absolument

Pour commander Là-bas de Tronchet (Dessins) et Anne Sibran (Scenario)