Les militaires prennent place sur le web

Le site  » hommes d’armes « , est le produit d’un travail de jeunes élèves officiers africains. Son but est de susciter des réflexions sur la place des militaires au sein des systèmes socio-politiques des Etats africains. Vaste programme.

Un forum d’opinion. Le site  » Hommes d’armes  » ne donne pas de réponse sur la place des militaires africains, mais cherche plutôt à faire réagir chaque individu sur les systèmes socio-politiques. Le site soulève des questions sur l’engagement des forces armées : les militaires sont-ils des politiques? Quelle attitude adopter quand les civils sont empêtrés dans des luttes sans issue? Quelle est la place de l’armée dans le processus démocratique en Afrique ? Les rubriques donnent des pistes générales.

Ces gorges profondes détaillent, analyses à l’appui, les conflits de onze pays : le Tchad, le Soudan, la Centrafrique, l’Angola, le Rwanda, le Burundi, la RDC, la Somalie, le Libéria et la Sierra Léone. Le cas malien est très intéressant, par les détails minutieux qui sont fournis.

Des positions divergentes

Le forum, qui constitue la richesse du site, répond aux incompréhensions des internautes. Ce mois-ci, le webmaster interroge les visiteurs sur l’épineuse question du droit d’ingérence. Militaire ou civil, autochtone ou expatrié peuvent donner leur avis sur la manière dont ils comprennent ce concept. Et surtout, les sentiments qu’inspirent son utilisation par la communauté internationale.

Les internautes s’emballent.  » Que la démocratisation soit votre premier objectif. Pensez à humaniser votre métier. Ne soyez pas des protecteurs aux voleurs de nos ressources naturelles. Arrêtez de vous servir de l’Afrique comme dépotoir des armes désuètes de la Guerre Froide…  » s’insurge Elinam. Un officier rétorque :  » Ce discours traduit justement l’ensemble des préjugés qui courent sur nos armées et nous essayons par l’intermédiaire de notre forum de lever ce verrou « .

Donnez votre avis sur le rôle que jouent ou doivent jouer les institutions militaires dans la mise en place d’une politique globale de lutte contre l’insécurité en Afrique.