Les médias du troisième type en question

L’Université de journalisme de la bonne ville de Grahamstown (Afrique du Sud) organise une conférence sur les nouvelles technologies de l’information.

 » Highway Africa 2000 « . Tel est le nom de la conférence sur les nouvelles technologies qui a lieu en ce moment en Afrique du Sud, sous les auspices du département de journalisme de l’Université de Rhodes, basée à Grahamstown.

Une déclaration commune des participants est prévue au sortir des différents séminaires qui s’achèvent le 15 septembre, afin d’appeler au développement des médias  » nouvelle génération  » sur le continent noir.

Partenaires de choix

Parmi les invités : Fackson Banda, de l’institut Panos, des représentants de la radio nationale SABC, Sonja Boezak du journal WomensNet et Hamida Fakira de la société Telkom.

Depuis 1997, le laboratoire des nouveaux médias de la prestigieuse école organise chaque année des conférences sur ce thème et diffuse les conclusions à travers le cyberespace, sur le site  » Highway Africa  » (très bien fait. Mais pourquoi si gris ?).

 » Higway Africa  » survivra à la clôture des séminaires, fort d’une nouvelle mission : faire le lien entre le noyau éclaté des aficionados des nouveaux médias africains et construire les problématiques qui seront traitées lors des prochaines conférences.

Le journal du site,  » News room of the future  » (ah ! ah !) fournira la matière des réflexions qui s’engagent. On y trouvera tous les supports existants (texte, photo, radio et audiovisuel), disponibles sur une base de données.