Les Marocains sont les Maghrébins les plus férus de nouvelles technologies

Le Maroc accueille sur son territoire 39% des 3.500 entreprises jugées comme de véritables spécialistes dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC) qui sont implantées dans la région du Maghreb.

« Le Maroc représente donc le marché maghrébin le plus dynamique », selon les conclusions de cette étude sur les TIC au Maghreb, menée dans les trois pays de la région (Maroc, Tunisie et Algérie) par le cabinet français « CompuBase », citée jeudi par la presse locale.

En seconde position, arrive la Tunisie avec 32% des sociétés TIC qui s’y sont installées, tandis que l’Algérie se contente de la troisième place avec 29%.

En outre, révèle le document, les revendeurs informatiques dans ces trois pays sont les plus nombreux avec une proportion de VAR (Value- Added Resellers) qui exercent un métier de revente, mais aussi une activité de service, précisant que ces derniers représentent 57% de l’ensemble des sociétés informatiques.

L’étude relève, en outre, que la seconde activité la plus répandue sur ces trois marchés est celle des services qui reste liée au potentiel élevé du marché des télécoms (téléphonie mobile et accès à Internet) en plein développement, estimant que cette activité est loin d’avoir épuisé toutes les offres des nouveaux services.

Malgré ce dynamisme dont les effets positifs se ressentent de jour en jour sur le développement économique de ces trois pays et le potentiel grandissant de ces marchés maghrébins, l’étude a mis en exergue un grand handicap qui n’est autre que l’analphabétisme très élevé dans les trois sociétés, notamment au Maroc.

« De grands efforts doivent, en effet, être menés pour faciliter l’accès de larges couches de la population à ces Nouvelles technologies de l’information et de la communication », préconise l’étude.