Les manifestations de Tunisie peuvent-elles se propager en Algérie ?

Manifestation en Algérie
Manifestation en Algérie

L’Algérie pourrait subir une vague de contestation importée de Tunisie. C’est ce que rapporte Maghreb Intelligence, citant les services secrets algériens.

Les émeutes qui secouent actuellement la Tunisie peuvent-elles se diffuser en Algérie ? C’est un risque non négligeable pour les services secrets algériens, rapporte Maghreb Intelligence. Le média indique que la menace est prise très au sérieux.

En Tunisie, les violents affrontements entre les jeunes et les forces de l’ordre sont liés à la mort d’un jeune homme. Ce dernier aurait été tué par la police. Mais en toile de fond, les manifestations et le sentiment contestataire viennent d’abord d’un problème de pouvoir d’achat. La guerre en Ukraine a entraîné la rupture d’approvisionnement sur de nombreux produits alimentaires au Maghreb, rendant plus difficile la vie de la population la moins riche.

Une situation qui peut toucher tout le Maghreb

Selon Maghreb Intelligence, un rapport des services secrets algériens transmis au Président Tebboune serait très inquiétant. Les remontées du terrain montreraient une grande insatisfaction de la population, notamment chez les plus jeunes.

Pourtant l’Algérie à du gaz et du pétrole, et donc des revenus en forte croissance, ce qui n’est pas le cas de la Tunisie. Le Palais présidentiel peut donc anticiper ce mécontentement populaire par des mesures sociales en faveur des classes populaires les plus démunies. Sous réserve aussi d’un contrôle de l’inflation qui, sinon, annulerait automatiquement les effets de gestes financiers.

Selon MI, le même rapport des services secrets mettrait aussi Tebboune en garde contre la  « mafia de la spéculation », les profiteurs qui voient leurs revenus exploser grâce à la crise. Dans le viseur, des commerçants qui stockent illégalement des produits pour créer de la pénurie et augmenter les tarifs.