Les Kora ou le triomphe des Zaïrois

La cinquième édition des Kora, les trophées de la musique africaine, a eu lieu le samedi dernier dans le cadre enchanteur de Sun City en Afrique du Sud. Une soirée dont on retiendra son engagement pour la cause du sida.

Retransmise en direct sur la chaîne MCM Africa, la cérémonie des Kora, trophées de la musique africaine, aura fait pour sa cinquième édition la part belle aux artistes congolais. Le prix du meilleur artiste africain ira à l’artiste congolais de la République Démocratique du Congo (RDC), Kaysha. Sa musique aux accents de rap aura conquis le public dont le vote décerne ce trophée. Le prix du meilleur groupe musical sera attribué à l’ensemble congolais Extra Musica pour « Amnistie ».

Le jury, composé de grands noms de la musique africaine tels que l’artiste malien Boncana Maïga décernera un prix d’honneur à Koffi Annan. Ce dernier succède ainsi à Miriam Makeba et à Nelson Mandela.

Lutter contre le Sida

Commentant le palmarès, Ernest Adjovi, fondateur de la manifestation, souligne que la cérémonie a « récompensé les jeunes talents », faisant ici référence à Kaysha. Il exprimera par ailleurs son regret quant à l’absence des Américains, faisant valoir que cette cérémonie s’adresse à l’Afrique et à sa diaspora. Une diaspora représentée en partie par l’île Maurice, qui en était à sa première participation.

Cette soirée aura été aussi l’occasion de lancer un cri d’alarme à propos du sida. Un appel que devait reprendre le président américain Bill Clinton dans ses adieux au continent. Il y invitait les Africains à se mobiliser contre ce mal qui compromet le devenir de l’Afrique.