Les jeunes entrepreneurs déploient leurs ailes aux Audace Awards 2015 !

La Mairie du 7ème arrondissement de Paris a ouvert ses portes mardi 2 février 2016 aux Audace Awards 2015 qui récompensent pour la septième année consécutive des jeunes entrepreneurs audacieux qui viennent de créer leur entreprise ou ont pour projet de le faire. Reportage.

A Paris,

L’ambiance est bonne enfant dans le hall principal où sont regroupés tous les participants. Poignée de mains par-ci, discussions et éclats de rire par-là. Sans oublier les échanges systématiques de cartes de visite en bons professionnels. Il ne s’agit en effet pas d’une journée comme une autre à la mairie du 7ème arrondissement de Paris, en ce mardi 2 février. Elle est bondée de monde car elle accueille la 7ème édition des Audace Awards qui récompensent les jeunes entrepreneurs audacieux qui viennent de créer leur entreprise ou qui ont pour projet de le faire. « Je suis ravie d’être venue. C’est une très bonne initiative qui permet de rencontrer du monde, d’échanger avec des professionnels », affirme Elisabeth Ndala, dirigeante de la gallerie d’art Bab’s. Cette jeune femme toute menue, arborant une écharpe grise, originaire du Congo, les mains remplies de cartes de visite, en sort une et lance en esquissant un sourire : « Celui-là je vais le revoir car je sais qu’il va me permettre de faire des bonnes affaires ! »

« Les Audace Awards sont très instructifs »

Même son de cloche pour Christian Jarrin, fondateur de la plateforme et du magazine AllPeopleFrom, également partenaire des Audace Awards, qui ne cache pas sa joie d’être là. Ce colosse qui ne mesure pas moins d’1m80, toujours très jovial et chaleureux, estime que « cette initiative est très instructive pour tout le monde car elle permet aux candidats de savoir si leur modèle économique est viable pour le jury d’en face, explique-t-il. On a des jeunes de 25 ans à 40 ans qui viennent présenter leur projet. L’idée, c’est qu’ils élargissent leur réseau. Ils sont tous à la recherche d’un soutien financier, de partenaires et futurs clients. C’est une sorte de solidarité entrepreneuriale qui leur permet de se faire connaître ».

Quelques pas plus loin se tient la très élégante Frederique MonTresor, dirigeante de l’Agence de communication Bleu Ebène, originaire de la Guadeloupe. Cette Habituée des Audace Awards, qui ne manque jamais ce rendez-vous, est entourée de plusieurs entrepreneurs avec lesquels elle discute et explique son projet. « Venir ici est un moyen de voir les évolutions des uns et des autres mais aussi vraiment une opportunité d’agrandir son réseau. Il y a pas mal de personnes qui ont pris ma carte de visite, je vais ainsi pouvoir les recommander et sans doute travailler avec elles », assène la quadragénaire. Maélia, également très apprêtée du haut de ses chaussures à talons, productrice de spectacles à Paris, également originaire de la Guadeloupe, estime, pour sa part, qu’« il est temps d’arrêter de travailler seul dans son coin. Ce genre d’initiative est excellent pour sortir du train train quotidien, échanger et prendre des contacts ».

« J’ai créé les Audace Awards car j’aime aider les gens »

Si ce projet loué par tous les participants a vu le jour, il y a sept ans, ce n’est autre que grâce à Pascale Joly, ancienne fleuriste qui s’est reconvertie dans le caoching en management. Toujours très gaie, dégageant beaucoup de générosité, cette dame exigeante se faufile depuis ce matin entre les différentes pièces de la mairie pour régler les moindres détails afin que la journée se déroule sans encombre. « D’où je viens moi ? », s’interroge-t-elle avec amusement face à une participante qui vient de lui poser la question. « Je ne viens de nulle part moi », dit celle qui ne manque pas d’humour avant de redevenir sérieuse. « J’avais mon entreprise de fleurs, puis j’ai tout laissé tombé pour me rendre aux Etats-Unis et faire une formation de coaching en management. De retour en France, j’ai créé les Audace Awards pour aider les entrepreneurs car j’aime aider les gens, voilà tout », explique Pascale Joly. Mais avant de mettre ce projet sur pied, elle fonde le Cercle 16, qui est un regroupement de chefs d’entreprises, qui parrainent les Audace Awards.

A peine Pascale a terminé sa conversation avec son interlocutrice qu’elle doit se rendre dans la pièce d’à côté pour finaliser les derniers préparatifs, quelques minutes avant la très attendue remise des trophées. En tous, il y a sept prix : l’Audace Award, l’Audace Award de la persévérance, l’Audace Award de la créativité, l’Audace Award du rebond, l’Audace Award de l’idée et du projet, l’Audace Award de la mairie du 7è, et enfin l’Audace Award Coup de Cœur du public.

En cette fin de soirée, tous les participants réunis désormais dans la salle où se déroule la cérémonie finale attendent avec impatience de connaître les noms des gagnants. « Ce soir il se passe quelque chose d’inédit car on a pas d’animateur, donc je vais devoir faire l’animatrice. Comme je suis quelqu’un de très timide, soyez gentils avec moi », dit Pascale d’un air enjoué face à son public, provoquant des rires. Elle n’hésite pas à appeler des chefs d’entreprise du Cercle 16 ou encore des anciens lauréats pour remettre les différents trophée qui comportent chacun un chèques cadeau d’une valeur de 13 000 euros.

« L’année prochaine je présenterai aussi ma candidature »

L’Audace Award, 2015, le trophée le plus important, est attribué à Groupeer Tech, entreprise qui innove pour la sécurité des enfants et la sérénité des parents, grâce à un outil très sophistiqué qui permet de ne pas perdre de vue ses progénitures. Le Prix Robond, destiné à ceux dont l’entreprise a été en difficulté avant d’être redressée, a particulièrement ému le jury cette année. Il a été attribué à la société Kaléos, dirigée par le jeune Jacquelin Calixte, originaire de Haïti . Il y a développé une filière de cacaco et a réussi à ce jour à en commercialiser plusieurs tonnes à l’international. Sans compter qu’une partie des fonds est destinée au développement de l’île, régulièrement ravagée par des catastrophe naturelles qui font des centaines de milliers de morts.

La Maire du 7ème arrondissement Rachida Dati, arrivée quelques minutes avant la fin de la cérémonie, ne manque elle aussi pas de féliciter et d’encourager cette initiative. « Vous êtes chez vous ici à la mairie du 7ème. Bravo à tous ces jeunes entrepreneurs. On a besoin de votre audace et créativité car les choses ne vont pas que mal et vous en êtes la preuve », affirme-t-elle face aux participants, qui se préparent petit à petit à quitter la salle. Parmi eux, Carine Saint-Medar, originaire d’Île Maurice, à la tête de l’agence de communication Market@Reach depuis un an. « L’année prochaine je présenterai moi aussi ma candidature !», assure la jeune femme qui se dirige comme tous les autres tout droit vers le cocktail où de grands éclats de rires émanent déjà après une journée bien remplie.

Pour connaître l’ensemble des Lauréats allers sur : https://twitter.com/audaceawards

Pour en savoir plus sur les Audace Awards :

 http://www.cercle16.com/audace-awards.html

 http://www.pascalejoly.com/actu2.asp?NumActu=2863