Les Ivoiriens réconciliés

Il fallait ouvrir en grand ses yeux, les fermer et de nouveau les rouvrir pour voir le miracle ivoirien. Le président Gbagbo, son ancien ennemi juré, Alassane Ouattara et l’ex-chef d’Etat Robert Gueï sablent le champagne ensemble ! Les trois ténors ivoiriens étaient tout sourires et posaient longuement dans la résidence de chef de l’Etat, à la grande joie des photographes qui ont immortalisé le moment. C’est devant un parterre impressionnant de ministres et d’ambassadeurs que Laurent Gbagbo a prononcé son discours clôturant les travaux du Forum de réconciliation.

La Côte d’Ivoire était suspendue aux lèvres de son président. A l’inévitable question sur la nationalité du président du RDR, Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo s’en tire tout en finesse. Il remet le dossier entre les mains de la justice, en indiquant cependant la bonne direction.  » Le forum a déjà indiqué la voie à suivre. Et je n’ai rien à y ajouter. Je note toutefois que ce débat n’a que trop duré. Il n’a que fait du tort à la Côte d’Ivoire « . Le Forum, dans son rapport, insistait sur la réhabilitation de l’ancien Premier ministre.

Les leaders politiques ivoiriens ont applaudi le discours de Gbagbo. Apaisant est le qualificatif qui revient le plus souvent. Même Alassane Ouattara a jugé que le discours  » était une bonne intervention « . Les luttes d’hier semblent remisées au placard. Le ton est à la réconciliation entre  » hommes, frères et amis « , souligne le président. Et d’inviter ses adversaires à la présidence en janvier pour travailler ensemble. Le miracle ivoirien a bien eu lieu. Laurent Gbagbo peut se féliciter d’avoir réussi à instaurer un climat de confiance en libérant la parole et en pansant les blessures. Il a enfin vêtu son costume présidentiel et abandonné la tunique de l’opposant. La Côte d’Ivoire ne peut que s’en mieux porter.