Les Ivoiriens David Landry So et Aïcha Soro publient le recueil de poèmes « Amour, haine et religion » aux Éditions Jets d’Encre

Un recueil de poèmes aux thèmes comme aux formes variées par deux jeunes plumes ivoiriennes.

Quand le monde ne change pas, que la misère et les maux se perpétuent,
pourquoi écrire ? Pour donner libre cours à la colère et à l’impuissance qui rongent, pour présenter l’état de son cœur aux autres… et pour exister, tout simplement. Car la poésie libère et les mots qui riment et roulent et se répondent enchantent le monde.

Dans ce recueil à quatre mains, les plumes de David Landry So et Aïcha Soro se font tour à tour tendre, poignantes ou incisives pour traiter de sujets aussi variés que l’amour, le racisme, la vanité de l’existence ou la
politique africaine et mondiale.

LES AUTEURS – David Landry So & Aïcha Soro

David Landry So est doctorant en histoire contemporaine à l’université de Bamberg. Enfant, il travaille très dur à l’école puis part poursuivre ses études de littérature en Allemagne où l’écriture devient son exutoire. Après Souvenir d’un passé récent , son premier roman, il s’essaie à la poésie dans Amour, haine et religion.

Née en 1996 à Dabou, en Côte d’Ivoire, Aïcha Soro réussit de brillantes études et suit aujourd’hui une formation d’infirmière à Balingen. Ayant à cœur de défendre la littérature féminine et d’Afrique noire francophone, elle publie dans Amour, haine et religion ses premiers poèmes.

EXTRAIT

Dans la fleur de l’âge, l’amour était ce bel oiseau

Qui nous faisait rêver.

Cet oiseau que tous désiraient rencontrer,

Cet oiseau volait au-delà de nos frontières,

Il nous rendait beaux, fiers et dignes.

Plus d’informations sur le site des Editions jets d’Encre