Les hommes se font une beauté

Les hommes sont des femmes comme les autres. La preuve : ils écument eux-aussi les magasins de Strasbourg Saint-Denis à Paris à la recherche du produit miracle qui leur fera une peau de bébé et se mettent même à consulter des spécialistes en esthétique. Enquête.

Clarence était « venu pour un renseignement ». Il repartira pourtant avec un sac rempli : un rasoir révolutionnaire qui facilite la pousse harmonieuse des poils de barbe, garanti un an et certifié 100% réussite par la vendeuse. Ainsi que la lotion et l’après-rasage qui vont avec. Les hommes sortent rarement de ce magasin MGC les mains vides. MGC, c’est un Black Beauty Center parmi d’autres : ceux-ci s’alignent comme autant de supérettes de la beauté noire, le long du boulevard de Strasbourg, à Paris. On y trouve de tout et même des hommes.

« Nous avons beaucoup de clients masculins », insiste le vendeur qui assure ne rien mettre sur sa peau ébène. « Ils cherchent des produits qui facilitent la repousse des cheveux et cachent les cheveux blancs mais aussi des crèmes pour le corps qu’ils choisissent dans les produits pour femmes. » Il montre tout de même une étagère garnie de gels pour les cheveux, des produits anglo-saxons. « Wave jel activator », « Super curly kit » qui promettent « des résultats en quelques minutes » : pour des cheveux ondulés ou bouclés.

Les hommes s’éclaircissent

Mohamed a les bras chargés : lait pour le corps, shampoing taille XXL, crème pour le visage. « Attention, ce n’est pas pour moi ! Je suis nature et j’achète tout ça pour ma maman ! » Il jette un coup d’oeil inquiet au petit rayon réservé aux hommes. « Je ne veux pas devenir chauve », explique-t-il, railleur. « Ça sent trop fort, ça tache les cols de chemises, ça fait les cheveux trop brillants ! »

Hormis les produits capillaires, il n’existe pas de lignes spécifiques pour les hommes noirs. « Ils sont un peu perdus quand ils débarquent dans mon magasin », explique une vendeuse. « Ils sont souvent envoyés par leurs épouses avec un nom de crème en tête. Comme les femmes, beaucoup viennent acheter des crèmes pour s’éclaircir la peau, mais ils veulent en général que ce soit très léger car ils ont un peu peur des résultats ! Sinon, ils viennent en famille et prennent les mêmes choses que pour leurs femmes ou leurs enfants. »

Viens voir le docteur

Pourtant, les hommes noirs se préoccupent de plus en plus de bichonner leur peau. « Eux aussi sont soucieux de leur apparence. Nous sommes dans une société très exigeante qui impose un impératif de beauté, de minceur », explique le Dr Kadi Bizet, spécialiste de la médecine esthétique pour les peaux noires. « D’ailleurs, un signe qui ne trompe pas : ils commencent à venir à mon cabinet. J’ai toujours eu quelques hommes, entraînés par une femme ou une soeur mais il y a une vraie démarche personnelle depuis deux ans. Les premiers à être venus ont été surpris de se retrouver face à une femme. Le mot docteur évoque un homme ! »

Les hommes noirs ont comme principal problème de beauté la folliculite de la barbe. « Beaucoup de cadres, de commerciaux doivent être rasés de près mais parfois le rasage peut être une vraie torture. Ils ont besoin de solutions : j’avance à tâtons, au cas par cas, en fonction du patient, de la texture et de la pigmentation de la peau. Je veille surtout à ne pas prescrire trop de produits sinon ils ne les utilisent pas, me répliquant qu’ils ne sont pas des nanas ! Et puis ils veulent que le problème soit réglé en une semaine ou 15 jours maximum ! »

Clarence n’a jamais pensé à consulter pour ses problèmes de barbe. Il espère simplement que son rasoir flambant neuf respectera sa peau qu’il voudrait de bébé. « Ils donnent de bons conseils ici, je crois que je vais revenir pour mes cheveux, j’ai envie de changer de tête. » Quant à savoir à quoi il assaisonnera son épiderme – karité ou huile d’amande douce ? C’est l’étape suivante.