Les haltérophiles tunisiennes soulèvent de l’or

Les athlètes tunisiennes accumulent les médailles d’or et les performances aux Championnats d’Afrique des nations d’haltérophilie, en Afrique du Sud. Lobna Maatoug et Imène Nefzi ont raflé, à elles seules, six médailles d’or.

La Tunisie s’est déplacée en force avec seize haltérophiles, neufs garçons et sept filles, aux Championnats d’Afrique des nations qui se déroule à Stellenbosh, à 30 km à l’est de Cape Town (Afrique du Sud). Pour l’instant, tout incite à croire que Tunis a fait le bon choix : vingt-quatre médailles d’or et une en argent en deux jours. L’Afrique du Sud reçoit jusqu’à samedi prochain soixante-sept athlètes de huit pays : le Maroc, la Libye, le Kenya, l’Ouganda, le Swaziland, les Seychelles, la Tunisie et, bien sûr, le pays organisateur.

La Tunisie est l’un des trois meilleurs pays d’Afrique dans ce sport. Aux Jeux Olympiques de Sidney, Seibai Youffef s’est classé 10ème dans la catégorie des 69 kilos. L’haltérophilie est considérée comme une tradition dans ce pays. La fédération tunisienne, créée en 1928, compte 410 licenciés.

Des filles en or

Les Tunisiennes ont remporté quinze médailles d’or lors de la première journée du Championnat. Seules trois haltérophiles, Lobna Maatoug, Soumia Fatnassi et Imene Nefzi, sont montées sur les marches du podium pour les recevoir. La première a remporté six médailles d’or en soulevant 60 kg à l’arraché, 80 kg à l’épaule jeté et 140 kg au total dans les catégories junior et senior 53 kg. En effet, la jeune Lobna a pu concourir en junior, vu son jeune âge, et dans la catégorie supérieure, réalisant ainsi une performance exceptionnelle.

Imene Nefzi a réussi des prouesses dans ces catégories en levant 72,5 kg à l’arraché, 92,5 kg à l’épaule jeté et 165 kg au total. De son côté, Soumaya Fatnassi a remporté trois médailles d’or dans la catégorie senior en soulevant 52,5 kg à l’arraché, 62,5 kg à l’épaule jeté et 115 kg au total.

Côté hommes, Adnan Ben Chikha et Nabil Bouhouche ont assuré l’essentiel en raflant chacun trois médailles d’or. Ces haltérophiles de haut niveau se préparent aux compétitions nationales et internationales. Rendez-vous aux Jeux méditerranéens du mois de septembre.