Les fous laissés en liberté dans les rues d’Alger

15 000 malades mentaux sont recensés à Alger alors que un millier de personnes atteintes de troubles graves vagabonderaient dans les rues de la capitale. Des informations relayées par des sources proches de la wilaya d’Alger. L’article précise aussi que l’Algérie est un des rares pays où les malades mentaux ne sont pas suivis, rapporte El Watan.