Les feux de brousse désertifient le Bénin

Le nord du Bénin commence à ressembler à un désert calciné. Les feux de brousse dévorent chaque année des milliers d’hectares de brousse. Les responsables de l’environnement parlent de désastre écologique.

Les feux de brousse sont un phénomène endémique au Bénin. A longueur d’année, les paysans allument des foyers d’incendie dans le nord du pays.  » Les paysans veulent avoir très vite des terres cultivables. La solution de facilité est de mettre le feu dans la brousse. Ils oublient, qu’à long terme, ces terres seront toutes stériles. Ils contribuent à un désastre écologique « , souligne Fritzell Sintondji, fonctionnaire au ministère de l’Environnement. Les feux de brousse sont aussi une méthode chasse.  » Les animaux malades ou en bas âge ne peuvent pas fuir devant le feu. Ils sont vite rattrapés « .

Les autorités béninoises ont lancé, cette semaine, une campagne de lutte contre ce fléau. Le nord du Bénin est menacé, à l’instar du Mozambique, de désertification. Les agronomes insistent sur la menace qui pèse sur l’agriculture pastorale.

Chasse et terre, foyers d’incendie

 » Il y a un grand danger pour la biodiversité. Nous avons remarqué que certains animaux immigrent vers d’autres régions et dans les pays voisins. Même la flore n’est plus la même qu’il y a dix ans. On ne trouve plus certaines plantes qui existaient auparavant dans cette région « , note-t-on au département de l’environnement.

Le Bénin veut allier la sensibilisation à la répression. La loi punit d’une amende de 50 000 FCFA et d’un emprisonnement de trois mois les auteurs de feux de brousse. Pour l’instant, ces mesures sont inefficaces. Les paysans accablés par la sécheresse se rabattent sur le feu de brousse pour survivre.