Les Etats-Unis prêtent au Nigeria six millions de dollars US

La banque gouvernementale américaine, Ex-Im Bank, prête six millions de dollars US au Nigeria pour exporter ses nouvelles technologies d’information.

C’est une sorte de plan Marshall à la mode Internet. La banque américaine d’Import-Export (Ex-Im Bank), organisme gouvernemental visant à stimuler les exportations des Etas-Unis, a officiellement accordé, en début de mois, un prêt de six millions de dollars à l’Etat nigérian de Jigawa afin qu’il se dote d’équipements Internet.

Il va de soi que les produits achetés par Jigawa afin de connecter des secteurs entiers, comme l’éducation, les systèmes de santé et le commerce, seront estampillés  » Made-in-USA « .

Le projet a été entériné en grandes pompes, le 27 août dernier à Abuja, par une cérémonie de signatures regroupant le gouverneur de Jigawa, Ibrahim Turaki, Maurice Tose, président du premier exportateur américain, Telecommunication Systems Inc, ainsi que les représentants financiers de la Lopp Capital Markets et de la banque de commerce de Lagos. L’affaire a été jugée suffisamment importante pour que le PDG de l’Ex-Im Bank, James A Harmon, fasse le déplacement jusqu’à Abuja pour apposer sa précieuse signature.

Un marché à fort potentiel

Ce dernier s’est montré assez clair concernant les motivations de sa société :  » Ce projet de télécommunications va apporter des services vitaux à l’Etat de Jigawa et dégager des grandes perspectives économiques « .

Il s’agirait du plus important prêt à moyen terme consenti au Nigeria depuis 10 ans. Outre la valeur de test que les Etats-Unis veulent accorder à ce projet dans un pays qui, malgré le retour des civils au pouvoir, caracole toujours en tête du hit parade des pays les plus corrompus de la planète, le fait que les nouvelles technologies d’information constituent la première pierre d’une série d’accords d’investissement signés, il y a un an, entre les gouvernements américain et nigérian, n’a rien d’anodin.

Les USA croient aux débouchés offerts par l’Afrique dans le domaine de la netéconomie. Et au marché intérieur nigérian de plus de 120 millions d’âmes (anglophones) plus encore. Le Nigeria est le premier pays d’Afrique sub-saharienne à signer avec l’Ex-Im Bank. Cette dernière a soutenu les exportations américaines en Afrique à hauteur de 600 millions de dollars au cours de l’année fiscale 1999. Gageons que l’Ex-Im Bank ne s’arrêtera pas en si bon chemin.