Les États-Unis maintiennent la souveraineté du Maroc sur le Sahara


Lecture 2 min.
Ned Price
Ned Price

Une victoire diplomatique pour le Maroc dans son combat de recouvrir l’ensemble de son territoire y compris le Sahara occidental, qu’il dispute depuis des décennies avec le Front Polisario, soutenu par l’Algérie. En effet, les Etats-Unis ont réaffirmé qu’il n’y avait « aucun changement » dans leur position concernant « la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara ».

Les États-Unis maintiennent leur position, en ce qui concerne la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental. Le porte-parole du département d’Etat américain, Ned Price, a en effet déclaré, lors d’un point de presse, hier jeudi, à Washington, que la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara « restera la position de l’administration du Président Joe Biden », assurant qu’« il n’y a pas de changement » sur cette question, au grand dam du Front Polisario et du régime algérien du Président Abdelmadjid Tebboune.

L’ancien Président américain Donald Trump avait signé un décret présidentiel portant une proclamation officielle de la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc pleine et entière sur l’ensemble de son Sahara Occidental et prévoyant l’ouverture d’un consulat américain dans la ville de Dakhla. Le texte de la Proclamation américaine, en dat du 10 décembre 2020, a été même distribué aux 193 États membres des Nations-Unies, en tant que document officiel du Conseil de sécurité.

Dans une lettre adressée à cette occasion au président du Conseil de sécurité, dont copie a été envoyée au Secrétaire général de l’ONU, les États-Unis rappellent que la proposition marocaine d’autonomie est « le seul fondement d’une solution juste et durable » au différend territorial autour d’une partie du Sahara marocain. Par ailleurs, le principal conseiller du Président Joe Biden pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, avait lui aussi clarifié la position de la nouvelle administration américaine sur le Sahara Occidental, lors d’un récent entretien téléphonique avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

Ces mises au point de Ned Price et de Brett McGurk viennent ainsi mettre à l’eau les espoirs du Front Polisario et de ses soutiens qui s’attendaient à remise en cause par l’administration Biden de la proclamation de reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le Sahara.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter