Les Etats-Unis diagnostiquent leur premier cas d’Ebola

Un malade ayant contracté le virus Ebola en Afrique a été diagnostiqué aux Etats-Unis. Une première annoncée ce mardi, par un porte-parole des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

Ebola fait son entrée aux Etats-Unis où un malade ayant contracté le virus Ebola en Afrique a été diagnostiqué dans le Texas. L’information a été donnée ce mardi 30 septembre, par un porte-parole des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

« Au regard des symptômes et des récents voyages effectués, nous l’avons admis à l’hôpital et placé en quarantaine pour déterminer s’il a été infecté par le virus Ebola », avaient d’abord annoncé, dans un communiqué, les autorités du Health Presbyterian Hospital de Dallas, dans le Texas. C’est ce mardi que le centre hospitalier a confirmé l’affection par le virus Ebola.

Le malade en question, un homme, avait voyagé au Liberia, et les autorités américaines sont convaincues que c’est dans pays, très affecté par le virus Ebola qui s’y propage à une vitesse inquiétante, que l’homme a contracté le virus.

Lors d’une conférence de presse, le directeur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies, Dr Tom Frieden, a, comme pour rassurer les populations, indiqué n’avoir « aucun doute que nous contrôlerons l’importation de ce cas d’Ebola pour l’empêcher de se propager largement dans le pays ».