Les Etalons se préparent pour Bamako

Après de nombreuses péripéties rocambolesques, les Etalons burkinabés ont enfin un nouvel entraîneur. L’Argentin Luis Oscar Fullone conduira la sélection du Burkina Faso à la Coupe d’Afrique des Nations, au Mali.

Le président de la Fédération burkinabé de football (FBF), le lieutenant-colonel Honoré Nabéré Traoré, a trouvé temporairement une solution pour les Etalons. Un mois après le limogeage des deux entraîneurs nationaux, la FBF a nommé l’Argentin Luis Oscar Fullone à la tête de sa sélection nationale. C’est lui qui conduira les Etalons à Bamako pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroulera du 19 janvier au 10 février 2002.  » Les joueurs n’ont rien contre le nouvel entraîneur mais ne digèrent pas le limogeage de Sidiki Diarra et Joseph Kaboré, qui étaient à leurs côtés dans les moments difficiles « , explique un membre de la FBF, sous couvert d’anonymat. Luis Oscar Fullone prendra en main une équipe en plein désarroi, déchirée entre sa participation à la CAN et sa fidélité à ses anciens entraîneurs.

A la recherche d’un équilibre

Le 1er juillet dernier, les Etalons avaient refusé d’embarquer à bord de l’avion qui devait les mener à Harare pour disputer leur dernier match de qualification pour la Coupe du monde 2002 pour cause de non-paiement de primes. Les deux entraîneurs, Sidiki Diarra et Joseph Kaboré, avaient pris fait et cause pour les joueurs. Résultat : la Fédération burkinabé de football (FBF) a limogé les deux entraîneurs et s’est contentée d’infliger un blâme collectif aux joueurs. Les Etalons ont menacé de boycotter Bamako si la FBF ne revenait pas sur sa décision. La parade du lieutenant-colonel Nabéré Traoré a été d’aller chercher un haut technicien étranger.

Luis Oscar Fullone, 57 ans, a déjà une grande expérience africaine. Il a comme référence deux sacres en Ligue des champions d’Afrique avec l’ASEC Mimosas de Côte d’Ivoire, en 1998, et le Raja de Casablanca du Maroc en 1999. Avant de rejoindre les Etalons, il dirigeait le club libyen d’Al-Ahly de Tripoli.