Les épreuves du BEM se déroulent en Algérie

Le coup d’envoi officiel des épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), session juin 2009, a été donné lundi alors que d’importants moyens humains et matériels sont mobilisés pour en assurer le succès.

Notre correspondant en Algérie

Les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), session juin 2009, ont commencé, lundi, à travers les différentes régions du pays.
Le ministre de l’Education nationale, Boubekeur Benbouzid, qui en a donné, hier matin, le coup d’envoi depuis le sud algérien, se félicite des moyens humains et matériels mobilisés par son secteur en vue d’y réussir.
Selon les sources proches du ministère de l’Education nationale, 558.226 candidats subiront pendant trois jours ces épreuves, dont les résultats seront annoncés le 19 du mois courant.

Le nombre global des candidats inscrits est de 553 923 scolarisés (99,23%) et de 4343 libres (0,77%).
Le secteur privé est également concerné par cet examen. En témoignent les 1450 élèves des écoles privées y participant.
Cet examen, qui sanctionne les études des élèves qui ont suivi le nouveau programme dans le cadre de la réforme de l’enseignement moyen, ouvrira la voie au pallier secondaire à tous ceux qui se sont triturés les méninges durant l’année scolaire.

Pour le bon déroulement des épreuves, un nombre de 2062 centres d’examens et 58 centres de correction sont réquisitionnés, et 26 000 correcteurs, 100 000 surveillants et 4624 observateurs sont mobilisés. La même mobilisation aura lieu dans quelques jours seulement, lors du déroulement des épreuves du baccalauréat qui verront la participation de plusieurs milliers de candidats scolarisés et libres.

Volonté et détermination animent le département de l’Education nationale où l’amélioration du rendement hante les esprits. Des infrastructures scolaires sont en cours de réalisation dans certaines régions du pays pour accueillir les nouveaux « débarqués » lors de la prochaine rentrée des classes.