LES ENFANTS LES PLUS PAUVRES DU MONDE PARMI LES PREMIERS A RECEVOIR DE NOUVEAUX VACCINS ANTI-PNEUMOCOQUES QUI SAUVENT DES VIES

GAVI Alliance a annoncé aujourd’hui que des millions de nourrissons et de jeunes enfants dans les pays les plus pauvres du monde allaient recevoir des vaccins qui pourraient sauver des vies et qui contribuent à protéger contre les maladies à pneumocoques, notamment la pneumonie – première cause de mortalité infantile dans le monde – grâce à de nouveaux accords conclus avec deux grandes sociétés pharmaceutiques.

GlaxoSmithKline (GSK) et Pfizer Inc. sont les deux premières sociétés à prendre des engagements à long terme en vue de fournir de nouveaux vaccins contre les maladies à pneumocoques. L’approvisionnement débutera dès 2010 et coûtera une infime partie du prix payé par les pays industrialisés.

Les accords d’approvisionnement ont été rendus possibles grâce à la Garantie de marché (AMC) pour les vaccins contre le pneumocoque, un mécanisme de financement innovant piloté par GAVI Alliance. Les gouvernements italien, britannique, canadien, russe, norvégien ainsi que la Fondation Bill & Melinda Gates ont engagé 1,5 milliard d’US$ afin de lancer ce programme.

«L’annonce marquante du jour garantit que les nouveaux vaccins seront disponibles à un prix abordable, là où le besoin se fait urgemment sentir, et plus rapidement que jamais auparavant. Par le biais de cette AMC, et grâce à la volonté politique manifestée tant par les pays donateurs que par les pays les moins développés, mais aussi par la participation des sociétés pharmaceutiques, la prévention contre la première cause de mortalité infantile dans le monde est maintenant à notre portée», a déclaré Julian Lob-Levyt, PDG de GAVI.

Les maladies à pneumocoques coûtent la vie à 1,6 million de personnes chaque année, dont près de 800,000 enfants avant qu’ils n’atteignent l’âge de cinq ans. Plus de 90 pour cent de ces décès surviennent dans les pays en développement. [i]. La pneumonie, qui constitue la forme la plus courante de maladie grave due au pneumocoque, est responsable d’un décès d’enfant sur quatre, ce qui en fait la cause principale de mortalité chez les jeunes enfants.

GAVI estime que l’introduction de vaccins adaptés et à un prix abordable contre cette maladie pourrait sauver approximativement 900 000 vies d’ici 2015 et jusqu’à sept millions de vies d’ici 2030.

Les deux sociétés participantes ont signé des engagements juridiquement contraignants en vue de fournir 30 millions de doses chacune sur une période de 10 ans. Ces vaccins seront disponibles à 3,50 US$ la dose, prix que devra payer GAVI ainsi que les gouvernements des pays en développement qui introduisent le vaccin. Les sociétés percevront un paiement supplémentaire de 3,50 US$ la dose pour approximativement 20% des doses qu’elles fournissent, lequel sera payé grâce aux engagements des donateurs (fonds AMC). Cela représente au total une partie infime du prix payé par les pays industrialisés pour les vaccins à pneumocoque . [ii].

«GSK est fière de rejoindre les partenaires de l’AMC dans cet effort historique qui permettra aux pays les plus pauvres du monde de transformer leur santé publique,» a déclaré Andrew Witty, PDG de GloxoSmithKline. «Les efforts combinés des gouvernements, de GAVI, de la Fondation Bill & Melinda Gates et des fabricants de vaccins, impliquent que les enfants d’Afrique commenceront à recevoir les vaccins cette année afin de prévenir les maladies à pneumocoque. GSK se réjouit d’être l’un des premiers fournisseurs de vaccins de GAVI grâce à ce mécanisme innovant.»

«Pfizer est honorée de participer à ce partenariat public-privé. Nous applaudissons GAVI et les autres partenaires de l’AMC pour l’inventivité déployée dans le lancement d’un mécanisme tel que l’AMC qui permettra l’acheminement d’importants nouveaux vaccins dans les pays les moins développés,» a déclaré Jeffrey Kindler, président-directeur général de Pfizer Inc. «L’année dernière, en partenariat avec GAVI, nous avons contribué au premier vaccin conjugué à pneumoccoque pour les enfants africains et l’AMC contribue à l’extension de notre engagement pour l’élargissement de l’accès à nos vaccins dans les pays les plus pauvres.»

L’objectif de cette AMC est de stimuler tant le développement à un stade avancé que la production de vaccins adaptés à des prix abordables. Par le biais de l’AMC, les donateurs engagent des fonds afin de garantir le prix des vaccins dès que ceux-ci ont été développés. Ces engagements contribuent à inciter les fabricants de vaccins à investir les sommes colossales nécessaires pour finaliser le développement de vaccins et mettre sur pied des capacités de production suffisantes pour approvisionner les pays en développement.

«Cette AMC pilote permettra aux pays à faible revenu de disposer des vaccins les plus récents avec la garantie d’un approvisionnement durable et d’un prix abordable à l’avenir,» a déclaré Nina Schwalbe, Directrice générale chargée de la politique et de la performance à GAVI. «Nous espérons que l’annonce de ce jour incitera d’autres fabricants, particulièrement ceux des pays en développement, à accélérer la production de nouveaux vaccins anti-pneumocoques. Cela fera encore baisser les prix à terme.»

Les sociétés peuvent encore proposer des offres dans le cadre de l’AMC sachant que de nouveaux appels d’offres seront lancés plus tard. Outre GSK et Pfizer Inc., Panacea Biotec Ltd et Serum Institute of India Ltd font partie des sociétés qui se sont déjà inscrites à ce programme, tandis que d’autres ont manifesté leur intérêt envers ce projet pilote. Si davantage de sociétés participent à l’AMC, le prix des vaccins à long terme pourrait encore baisser.

Afin de fournir aux pays les nouveaux vaccins, GSK et Pfizer se sont engagées à accroître leur capacité de production à des niveaux adaptés. Avant que l’introduction de vaccins puissent débuter, les vaccins doivent être préqualifiés par l’Organisation mondiale de la Santé ainsi qu’approuvés par le Comité d’évaluation indépendant de l’AMC, qui est prévu pour 2010.

«L’annonce d’aujourd’hui est une étape importante pour cet effort innovant qui vise à permettre aux plus pauvres du monde d’avoir accès à des vaccins à un prix abordable. La Banque mondiale continuera à œuvrer pour le succès de ce programme qui pourrait sauver des vies,» a déclaré Susan McAdams, Directrice du département du financement multilatéral et novateur de la Banque mondiale.

GAVI a pour ambition d’introduire le vaccin anti-pneumocoque afin de réduire davantage les taux de mortalité infantile dans le monde. L’Alliance a également pour objectif d’introduire un vaccin contre les diarrhées à rotavirus, autre grande cause de mortalité, dans 41 pays d’ici 2015. Ensemble, l’introduction de ces deux vaccins pourrait sauver jusqu’à 11 millions de vies d’enfants d’ici 2030. Afin de financer ce projet, GAVI annoncera au cours d’une réunion spéciale entre ses donateurs, qui aura lieu cette semaine à La Haye (25-26 mars), qu’il lui faut 440 millions d’US$ par an en plus pour atteindre son objectif de 2015.

«Les maladies à pneumocoques provoquent chaque année près d’un demi-million de décès inutiles d’enfants en Afrique», a déclaré le Dr Fred Were, Président national de l’Association pédiatrique kenyane. «Cette annonce est particulièrement bienvenue. La mise à disposition de vaccins adaptés pour les enfants africains est une question de vie ou de mort.»

i. O’Brien KL, Wolfson LJ, Watt JP, Henkle E, Deloria-Knoll M, McCall N, et al. Le fardeau de la maladie causée par le Streotococcus pneumonia chez les enfants de moins de 5 ans: estimations globales . Lancet. 12 Sept. 2009. 374(9693):893-902.

ii. CDC liste de prix des vaccins. Atlanta, GA: CDC. 16 Février 2010[cité mars 2010]. Disponible sur: http://www.cdc.gov/vaccines/programs/vfc/cdc-vac-price-list.htm (pour et des informations accessibles au public.)

GAVI Alliance est un partenariat public-privé basé à Genève dont l’objectif est d’améliorer la santé dans les pays les plus pauvres du monde. L’Alliance réunit les gouvernements des pays donateurs et des pays en développement, l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, des fabricants de vaccins dans les pays industrialisés et en développement, des instituts techniques et de recherche, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates ainsi que d’autres philanthropes issus du secteur privé.

Le soutien de GAVI consiste à fournir des vaccins qui sauvent des vies et à renforcer les systèmes de santé. Depuis 2000, plus de 250 millions d’enfants ont été vaccinés et plus de cinq millions de décès prématurés évités grâce aux programmes financés par GAVI.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site: www.gavialliance.org

Pour de plus amples informations sur l’AMC, veuillez consulter le site: www.vaccineamc.org