Les Egyptiens assurent et se rassurent au Mundialito

Beaux vainqueurs (2-0) des Etats-Unis mercredi au Mundialito, les Jeunes Pharaons ont démontré leur capacité à rebondir après leur défaite écrasante contre l’Argentine. A condition de gagner en réalisme, tous les espoirs leur sont maintenant permis face au vainqueur de Pays-Bas – Angola.

Les Jeunes Pharaons d’Egypte sont devenus la première équipe africaine à se qualifier pour les quarts de finales du Championnat du monde de football des moins de 20 ans après leur victoire, mercredi à Buenos Aires, face aux Etats-Unis (2-0).

Les Egyptiens affronteront au prochain tour le vainqueur du match qui sera disputé dimanche entre l’Angola et les Pays-Bas.

L’équipe emmenée par Shawqy Ghareib – dont toute la presse loue ce jeudi le coaching habile – a certes manqué de réalisme contre les Yankees, se créant notamment d’innombrables occasions qu’elle a peinées à concrétiser. Mais elle a également impressionné par sa domination constante sur le terrain, confirmant ainsi de belles qualités morales après la débâcle contre l’Argentine (1-7) en poule.

Etincelants Angolais

Les Jeunes Pharaons peuvent désormais envisager la suite du tournoi avec l’esprit libéré, tant ils se sont convaincus eux-mêmes de l’étendue de leur registre face aux Américains. S’agissant de leur prochain adversaire, le sort décidera dimanche entre deux équipes dont le destin a été exactement inverse dans la compétition. Les Néerlandais, annoncés brillants et combatifs, ont été extrêmement décevants en poules. Devancés dans leur groupe E par les modestes sélections de l’Equateur et du Costa Rica, ils ne se sont qualifiés pour les matches éliminatoires qu’en accrochant la place de meilleur troisième.

En revanche, les Angolais ont affiché une forme étincelante et une envie de jouer ravageuse jusqu’à présent. Dans leur groupe D, ils ont fait jeu égal avec l’Australie, puis dominé le Japon avant de tenir tête aux redoutables Tchèques. Leur réalisme a fait forte impression. L’inexpérience angolaise des compétitions internationales demeure toutefois l’inconnue, face à des néerlandais matois, habitués à la pression des grands rendez-vous.

Dans un autre quart de finale, le Ghana doit maintenant se défaire de l’Equateur. La quatrième équipe africaine prenant part au Mundialito, l’Ethiopie, avait été éliminée lors des poules qualificatives.