Les dirigeants africains détiendraient 800 milliards de dollars à l’étranger

Les dirigeants africains détiendraient entre 700 et 800 milliards de dollars dans des comptes à l’étranger, soit 30 fois le montant des aides supplémentaires promises par le G8 au continent pour les 5 ans à venir. C’est ce qu’indique Les Afriques dans son édition du 18 au 24 septembre. L’exploitation de l’or noir alimenterait nombre des cassettes personnelles de ces dirigeants. Le conflit du Delta du Niger et la récente rupture des relations entre la Banque mondiale et le Tchad, en raison d’un désaccord sur l’utilisation de l’argent du pétrole, en sont une des nombreuses facettes, explique le journal.