Les dessous de la visite Jacob Zuma à Dakar

Le Président sud-africain, Jacob Zuma, est à Dakar depuis ce mardi pour deux jours. Officiellement, au cours de cette visite, il s’agira de coopération économique entre les deux pays. Les questions militaires seront aussi au cœur de cette visite « de travail et d’amitié ».

Le Président sud-africain, Jacob Zuma, est à Dakar depuis ce matin, pour une visite de travail et d’amitié de deux jours. Le communiqué de la présidence de la République, qui a donné l’information, indique que le lendemain de son arrivée, le 2 octobre 2013, le Président Zuma visitera l’ile de Gorée. Ensuite il prendra part à des discussions sur les accords de coopération entre les deux pays, élargies aux délégations sud-africaine et sénégalaise. Des accords de coopération seront signés par les deux chefs d’Etat ce mardi. Mais les sujets ne seront pas qu’économiques. Il y aura aussi du militaire. Pendant deux jours, les deux délégations étaient en conclave pour étudier les nouveaux accords de coopérations entre les deux pays. Il est ressorti de cette réunion que le Sénégal veut renforcer ses relations militaires avec le pays de Nelson Mandela. L’armée sénégalaise a souhaité bénéficier des stages en Afrique et de matériel sophistiqué pour faire face à plusieurs menaces.

Le deux pays pourrait étendre leur partenariat au domaine de l’eau. Actualité oblige ! Le Sénégal étant un pays qui traverse en ce moment une pénurie du liquide précieux, le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, a fait savoir à la presse que le Sénégal attend beaucoup de l’Afrique du Sud pour résoudre le problème d’eau. « L’eau que les Dakarois utilisent vient d’un site situé à 300 km. Mais l’eau des Sud-Africains vient du Lesotho, a souligné le ministre sénégalais. Comment ont-ils fait pour ne pas connaitre ces problèmes ? On doit se rapprocher d’eux », a confié le ministre. D’autres accords sont au menu de la visite de Zuma à Dakar. Ils concernent les domaines de l’agriculture et des mines. Le ministre des Affaires étrangères sud-africain, Nkoma Mashabane, pour sa part, a beaucoup insisté sur les échanges culturels et l’Unité africaine.

La présidence de la République précise que cette visite s’inscrit dans la sobriété, en raison des difficultés que vivent les populations sur la pénurie d’eau. Aucune mobilisation politique n’est prévue pour l’accueil du Président Jacob Zuma.