Les cours reprennent à Lomé

Les cours ont partiellement repris à l’Université de Lomé, après plusieurs mois d’interruption. Suite à la grève des étudiants déclenchée en avril dernier, de nombreuses facultés ont vu leur année académique invalidée.

L’Université de Lomé vient de faire sa rentrée. Lundi 3 septembre, les portes du campus ont réouvert et les cours ont partiellement repris après plusieurs mois d’interruption.  » La rentrée officielle se fera début octobre. Pour l’instant, nous avons mis en place des cours de rattrapage dans les facultés qui peuvent encore valider l’année « , explique-t-on à la Direction des Affaires Académiques de l’Université.

Car toutes les facultés ne sont pas logées à la même enseigne. Les élèves de lettres, d’éco-gestion et de sciences ne pourront pas passer leurs examens en 2001, faute d’avoir eu suffisamment de semaines de cours. Leur année académique a été invalidée le 31 août par le rectorat. Une décision justifiée par  » le refus des étudiants de suivre les cours pendant plusieurs mois « , déclarait alors M. Ampah-Johnson, recteur-chancelier des Universités du Togo.

Grève des étudiants

En effet, la plupart des cours sont paralysés depuis le mois d’avril dernier par une grève des étudiants. Seules les écoles de médecine et d’agronomie ont échappé au mouvement lancé par le Collectif des Etudiants de l’Université de Lomé (CEUL). Le 11 avril dernier, les étudiants avaient manifesté dans l’enceinte de l’Université pour réclamer la démission du ministre de l’Education nationale, le versement de six mois de bourses sur les quinze qui leur sont dus, deux repas par jour au restaurant universitaire au lieu de l’unique repas quotidien, ainsi que l’augmentation du nombre des bus de transport.

La manifestation avait été dispersée par les forces de l’ordre et suivie par d’autres heurts sur le campus. La venue du président Eyadéma, au mois de mai, n’avait pas réussi à calmer la colère des étudiants. A court de solutions, les autorités rectorales avaient décidé de les envoyer  » en vacances « , du 10 juillet au 30 août.

L’Université, qui compte pour l’heure 16 000 étudiants, devrait accueillir les nouveaux bacheliers 2001.  » Nous commencerons les inscriptions à la fin du mois de septembre et sur les 6 000 bacheliers de cette année, nous ne savons pas encore combien choisiront l’Université « , explique-t-on à la Direction des Affaires Académiques de l’Université. La  » vraie  » rentrée se fera-t-elle dans le calme ? Rien n’est moins sûr.