Les concurrents du rallye Dakar en deuil

Le motard australien Andy Caldecott de l’équipe KTM-Repsol s’est tué lundi durant une spéciale du Dakar en Maurtanie. Âgé de 41 ans, il participait à son troisième rallye du genre.

Par Panapress

Les concurrents sud-africains du Dakar 2006 pleurent la disparition tragique, lundi, d’un autre motard de KTM, l’Australien Andy Caldecott, qui était âgé de 41 ans.

Caldecott, dont c’était la troisième participation au Dakar, avait été contacté à un mois du rallye, après qu’un autre motard s’était blessé. Le coureur de KTM-Repsol occupait la dixième place de l’étape d’Er Rachidia au moment de son décès durant les 599 km de spécial.

« Son décès nous a totalement choqués. Nous ne savons pas quoi dire. Les terribles accidents auxquels nous avons assisté ces deux dernières années nous ont poussé à remettre en question notre engagement dans le rallye », a déclaré le concurrent Alfie Cox.

« Les organisateurs du Dakar ont tenté de le rendre plus sûr avec l’aide de plusieurs fabricants. Une limite de la cadence a été adoptée, ainsi qu’un système GPS qui permet à chacun des motards d’être localisé et qui lui permet de communiquer avec les organisateurs. Les motards peuvent davantage se reposer désormais en raison d’arrêts plus courts pour prendre de l’essence. Aujourd’hui, il a été mis fin brutalement à notre rêve d’un rallye plus sûr », a-t-il ajouté.

En plus de la tragédie de Caldecott, Isidre Esteve Pujol a eu lundi deux accidents avant d’être contraint d’abandonner la course en raison de souffrances intenses. Il a été évacué par hélicoptère sur Nouakchott (Mauritanie) pour un examen médical complet.

La journée de lundi a été marquée par la victoire de Stéphane Peterhansel dans la catégorie auto alors que Cyril Desprès, très éprouvé par la disparition de Caldecott, a remporté l’étape chez les motards.

La caravane du Dakar a quitté la Mauritanie mardi pour le Mali où elle va disputer une spéciale de 283 km.