Les Comores deviennent une Union

L’île séparatiste d’Anjouan est en passe de passer du stade d’île rebelle à celui d’île fédérée. Le commandant Ayouba Combo est le nouveau chef militaire d’Anjouan. Selon nos informations, Anjouan a choisi le camp des unionistes. Elle fera partie du nouvel Etat comorien : l’Union des Comores.

Nouveau coup de théâtre aux Iles Comores. Le commandant Ayouba Combo a pris le pouvoir sur l’île séparatiste d’Anjouan. Prêchant depuis toujours l’union avec Moroni, le nouveau chef militaire d’Anjouan, natif de cette île, est resté légaliste en s’opposant tout le temps aux séparatistes. Selon une source très bien placée, cette prise de pouvoir sera suivie dans les prochains jours d’un rapprochement  » physique  » avec le gouvernement fédéral. Il est même question de créer un nouvel Etat sous la dénomination de  » l’Union des Comores « . Le triumvirat, chargé de rédiger une nouvelle constitution et de définir le statut d’Anjouan,  » a vécu « , affirme notre source.

Les séparatistes assommés

L’Ile s’est réveillée ce matin avec un nouvel homme fort.  » Pour l’instant, tout est calme. C’est un échec cuisant pour les séparatistes. Le plus drôle dans cette histoire est que le commandant Ayouba Combo est venu, cette semaine, à Anjouan pour célébrer son mariage. Il était accompagné de plusieurs personnes qu’il présentait comme ses amis « , ironise Ahmed Mohamed, rédacteur en chef de Comores-Infos.

La Banque mondiale a commencé, ce lundi, à décaisser six millions de dollars d’aide aux Comores. Signe de reconnaissance ?  » Ces nominations ont le mérite de clarifier la situation car le président Azali Assoumani n’arrivait pas à trouver un interlocuteur valable. Nous irons plus rapidement vers l’union « , affirme une haute autorité de Moroni, sous le couvert de l’anonymat.

Le comité militaire a installé Ahmed Aboubacar, un technocrate, comme responsable de l’action gouvernementale et, donc,  » Premier chef de l’autorité d’Anjouan « . Le commandant Ayouba Combo est jugé proche du colonel Azali Assoumani.