Les centres multimédia se multiplient au Burkina

Ouagadougou sera prochainement dotée d’un quatrième centre municipal multimédia. Des structures qui permettent à la population de s’initier à l’outil informatique pour un faible coût. Un succès.

Trois centres municipaux multimédia accueillent déjà la population de Ouagadougou pour l’initier aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Un quatrième verra le jour en octobre. Initiative de la mairie de Ouagadougou et de l’Association internationale des maires francophones, la création de ces centres répond à une forte demande.

 » Nous sommes obligés de refuser des inscriptions si nous voulons dispenser une formation de qualité « , explique Alexis-Clothaire Bassolé, directeur des centres qui tournent à plein toute l’année. Depuis l’ouverture du premier centre en 1999, le succès ne faiblit pas. Le public majoritaire des centres est celui des élèves et des étudiants qui occupent les locaux par rotation, une semaine sur deux. Le samedi, c’est le jour des  » professionnels « , ceux qui ont abandonné leurs études, qui sont dans le besoin ou travaillent dans l’administration. Ce système permet à chacun de se connecter au minimum 1h30 par semaine et au maximum 4h30.

L’engouement informatique

Pour réguler l’accès aux ordinateurs, chaque utilisateur est muni d’une carte de consultation.  » Au début, tout était gratuit « , note Alexis-Clothaire Bassolé.  » Mais les étudiants souhaitent imprimer leurs documents, ont besoin de disquettes et pour amoindrir nos dépenses nous avons du leur demander une cotisation.  » 5 000 FCFA (50 FF) par an pour les élèves de premier cycle (de la 6ème à le 3ème), 7 500 FCFA (75 FF) pour les élèves de second cycle (de la 2nde à la terminale), 10 000 FCFA (100 FF) pour les étudiants et enfin 15 000 FCFA (150 FF) pour les professionnels.

Les centres privilégient la formation. Etalée d’octobre à mai, elle comporte quatre modules : apprentissage de Windows, Word, Excel et bien sûr d’Internet (utiliser les moteurs de recherches, les annuaires, envoyer et recevoir un email…). Pendant les vacances, les centres sont ouverts à tous ceux qui souhaitent se familiariser avec l’outil informatique. Les femmes sont alors plus nombreuses (52%) qu’en temps normal (44%).

Les utilisateurs sont encadrés par des formateurs qui dispensent les cours quatre fois par jour, de 8h à 19h. Un centre comptant huit machines voit défiler quotidiennement une centaine de personnes, un centre doté de seize ordinateurs en accueille le double. Un seul centre de plus en octobre ne suffira pas.