Les cendres d’Yves Saint Laurent dispersées au Maroc

Les cendres du célèbre couturier français, Yves Saint Laurent, ont été dispersées mercredi par ses proches dans les jardins botaniques entourant « Majorelle », une propriété qu’il avait acquise à Marrakech (sud du Maroc) dans les années 80.

Une centaine d’invités, dont l’ancien ministre français de la Culture, Jack Lang, ont assisté à la cérémonie privée à la mémoire d’Yves Saint Laurent, décédé le 1er juin à l’âge de 71 ans d’une tumeur au cerveau, a souligné jeudi la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent sur son site Internet.

Yves Saint Laurent a découvert la cité ocre en 1967. Après y avoir passé une dizaine d’années, lui et l’homme d’affaires Pierre Bergé avaient acquis en 1980 la Villa des Jardins ayant appartenu au peintre Jacques Majorelle.

En mars 2000, ils décidèrent de restaurer le jardin en le dotant d’importants moyens. Quatre ans plus tard, ils créent « l’Association pour la sauvegarde et le rayonnement du jardin Majorelle ».

La dernière visite de Yves Saint Laurent à Marrakech remonte à novembre 2006, alors qu’il passait les vacances d’été à Tanger (nord du Maroc) où il possédait également une résidence.