Les Camerounais fiers de la victoire de Francis Ngannou sur Ciryl Gane

Francis Ngannou, UFC
Francis Ngannou;, champion UFC

Le combattant camerounais  Francis Ngannou conserve sa ceinture de champion du monde UFC, en dominant le Français Ciryl Gane. À Douala où il a fait ses premiers pas dans le sport de combat, ils sont nombreux ses compatriotes à savourer cette victoire. Ils n’ont pas caché leur joie et leur fierté, espérant que les Lions Indomptables vont réaliser le même exploit, en remportant la Coupe d’Afrique des Nations, qui se déroule actuellement à travers le pays.

De notre Envoyé spécial au Cameroun,

Le Camerounais Francis Ngannou a battu son ancien compagnon d’entraînement, le Français Ciryl Gane, lors d’un combat poids lourds UFC, disputé dans la nuit de samedi à dimanche, en Californie, aux Etats-Unis. Avec cette victoire obtenue au cinquième round d’un combat très épique, le Camerounais conserve son titre de champion UFC. Un sacre qui fait la fierté des Camerounais. Présent à Douala, AFRIK.COM a tâté le pouls des Camerounais après cette belle victoire de leur compatriote.

Yahia Dashigam, entrepreneur

« Il a défendu les couleurs du Cameroun et de l’Afrique »

Yahia Dashigam« Je suis du même village que Francis Ngannou. Les sentiments qui m’animent en ce moment sont la joie et l’émotion par rapport à cette victoire de notre frère. Non seulement, il a tenu à défendre les couleurs du Cameroun, mais aussi celle de l’Afrique toute entière. J’aurais souhaité maintenant que l’accueil qui sera réservé à l’athlète soit à la dimension de son titre de champion du monde. Que cet accueil soit de taille ».

Efong Dupleix, jeune sportif

« Partout où je passais, les gens ne parlaient que de cette victoire »

Efong Dupleix« Je n’ai pas suivi en direct le combat de Francis Ngannou, mais j’étais heureux ce matin d’apprendre qu’il conserve son titre de champion du monde. Depuis le matin, partout où je passais, les gens ne parlaient que de cette victoire. Pour vous dire combien les Camerounais et les ressortissants africains à Douala étaient aux anges. J’entendais même des gens crier son nom. Vraiment, je l’encourage et je le félicite. Qu’il continue dans cette lancée ».

Mopao Mokonzi, businessman

« Un Camerounais reste un Camerounais »

Mopao Mokonzi« Nous avons été heureux de la nouvelle concernant notre leader Francis Ngannou. Je ne savais même pas quoi dire, mais un Camerounais reste un Camerounais. Vu sa puissance, ce n’est pas le Camerounais qui juge, mais le monde entier. Voilà pourquoi je suis tellement ravi de cette victoire, car je l’ai vécu en direct à la télé. Francis Ngannou nous a encore apporté le trophée et en plus de la CAN qui se joue présentement, le Cameroun va remporter deux victoires ».

Amka Amka Adolph, convoyeur

« Je voulais que Francis gagne à tout prix »

Amka Amka Adolph« Je suis très content, surtout que je n’ai pas dormi de la nuit, pour pouvoir regarder uniquement ce combat tant attendu de Francis Ngannou, ce matin. Je voulais que Francis gagne à tout prix ce combat, parce que sa maman est Camerounaise comme lui. Nous sommes tous derrière notre athlète, notre fierté, un digne fils de ce brave peuple du Cameroun. Nous sommes heureux, comme d’ailleurs tous nos frères Africains à travers le monde ».

A lire : MMA, UFC : Francis Ngannou bat Ciryl Gane et conserve sa ceinture