Les Bushmen meurent pour des diamants

Survival International organise une manifestation pacifique en soutien
aux Bushmen du Kalahari devant Chatham House, à Londres, où aura lieu une réunion publique à l’initiative de l’industrie botswanaise du
diamant.

Date : mercredi 12 mars

Heure : 10h30 – 11h15

Lieu : Chatham House, 10 St James’s Square, London SW1Y 4LE

Trois femmes éminentes impliquées dans l’industrie botswanaise du
diamant prendront la parole au cours de cette réunion, dont la
procureur général du Botswana. Les sympathisants de Survival brandiront quant à eux des pancartes montrant les photos de trois autres femmes, des Bushmen mortes parce qu’elles ont été expulsées de la réserve naturelle du Kalahari central pour faire place à l’exploitation
diamantifère.

Le géant minier De Beers a vendu sa concession située sur le territoire
des Bushmen à la compagnie Gem Diamonds en 2007. Cette dernière a
déclaré que le gisement renfermait pour plus de 2,2 milliards de
dollars de diamants et qu’elle envisageait d’y installer une mine dans
les plus brefs délais.

En 2006, la Haute Cour du Botswana a déclaré que l’expulsion des
Bushmen avait été « illégale ». Mais le gouvernement empêche les
Bushmen de retourner sur leur territoire dans la réserve naturelle du
Kalahari central en leur interdisant d’y utiliser leur propre puits.

Qoroxloo, la première des trois femmes bushmen, est morte de
déshydratation et de faim dans la réserve en 2005. Ses proches avaient
été arrêtés alors qu’ils tentaient de lui apporter de la nourriture et
de l’eau. Gakemeitswe est morte du sida dans un camp de relocalisation
en 2006 après avoir été expulsée de la réserve et Dide est morte d’une
« attaque » peu de temps après son expulsion.

Pippa Small, créatrice de bijoux renommée et ambassadrice de Survival,
se joindra à la manifestation. Elle a déclaré aujourd’hui : « Je suis
consternée par l’attitude du gouvernement botswanais qui empêche les
Bushmen de puiser dans le sous-sol du Kalahari le peu d’eau dont ils
besoin. La mine qui exploitera le diamant sur leur territoire utilisera
des millions de fois plus d’eau que les Bushmen durant toute leur vie.
Cela portera préjudice aux diamants du Botswana ».

Sheila Khama, PDG de De Beers Botswana, Athalia Molokomme, procureur général du Botswana et Linah K Mohohlo, gouverneur de la Banque du Botswana, prendront la parole à Chatham House. Ces deux dernières font partie du conseil d’administration de Debswana, la joint venture de De Beers et du gouvernement botswanais.

Pour en savoir plus sur les Bushmen :
http://www.survivalfrance.org/peuples/bushmen