Les blogueurs marocains sous le feu des projecteurs

Pour la quatrième année consécutive le Maroc a organisé, le 29 janvier dernier, les Maroc Blog Awards. Cette cérémonie a pour but de récompenser les meilleurs blogueurs du pays et d’encourager les jeunes à développer leur pouvoir d’imagination sur Internet . D’ailleurs, le royaume chérifien comptent de plus en plus d’adeptes.

Sept catégories, soigneusement choisies, ont été récompensées. Un prix du public a été créé, et deux prix spéciaux décernés par les partenaires de cette manifestation. La cérémonie des Maroc Blog Awards s’est déroulée au Théatre Mohammed VI, à Casablanca, sous la présidence du Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Mr Ahmed Réda Chami.

Et les nominés sont…

Un jury, composé de profils professionnels et académiques, a récompensé huit blogueurs. Dans la catégorie Twitter, Mlle Lammiiaa a remporté le prix. celui de la meilleure page / Groupe Facebook de l’année a été décerné à «Maroc Insolite». Le Prix de l’article de l’année 2010 a été attribué à Aymane Boubouh pour son article «Al Barça wa Akhaouatouha». Le Prix du meilleur portail d’informations a été décerné à «Hespress», et celui du meilleur photographe au jeune Zakaria Salhi. Le Prix du Blog Mode & Lifestyle a été accordé à seductionbykamal.com. Le Prix de la meilleure bloggeuse a été attribué à Mlle Sana pour son blog «Marrokia». Enfin le Prix du meilleur blogueur de l’année a été décerné à Anas El Filali, pour [bigbrother.ma.

Un évènement majeur de la scène Web marocaine

Maroc Blog Awards est un évènement majeur de la scène Web marocaine. Le Maroc, qui en est à sa 4e édition, tient non seulement à récompenser chaque année les blogueurs marocains les plus influents, mais aussi à inciter les jeunes à développer leurs capacités sur le Net.

Internet, et tout particulièrement le blogging, jouent un rôle majeur dans les transformations sociales et politiques, comme c’est aujourd’hui le cas dans les pays arabes. En Tunisie et en Egypte, les cyber-militants ont ainsi joué un rôle actif dans la contestation qui a conclut aux départs des présidents Ben Ali et de Moubarak.

liberté d’expression ?

Avec ce type de manifestation, le Maroc encourage les jeunes a s’exprimer de manière libre et à créer des blogs aussi insolites soient-ils, tant qu’ils ne vont pas à l’encontre, bien entendu, de la monarchie et de la loi. Internet est devenu un outil de communication incontournable qui s’invite de manière active dans les débats publics.

Maroc Blog Awards, c’est aussi l’occasion de faire oublier aux internautes que des blogueurs marocains, comme Boubaker Adib ou Mohamed Raji, ont été condamnés à des peines de prison ferme et à payer des amendes, parce que leur publication étaient jugées illégales…

Cette édition a connu un tel succès qu’elle a obtenu la reconnaissance du Forum des Organisations de Jeunes, mis en place par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID Maroc). Selon Google, 33% de la population marocaine serait connectée à internet en 2008. Selon Internet World Stats, le Moyen-Orient compterait aujourd’hui plus de 63 millions d’utilisateurs alors que dix ans plus tôt ils n’étaient que 3 millions. D’après le Berkman Center for Internet and Society (Harvard University), il existerait actuellement 30 000 blogs dans le monde arabe.